Erdogan : l’élu turc qui a confié à RT que la Turquie fournissait à l’EI du gaz sarin est un traître

Eren Erdem© Facebook
Eren Erdem

Le président turc Recep Erdogan a accusé le député d’opposition Eren Erdem de trahison parce qu’il avait confié à RT que les terroristes de Daesh avaient obtenu des composants pour des armes chimiques via la Turquie et qu’Ankara n’avait fait rien.

«Il y a un député dans notre pays, enterré si profondément dans une fosse de trahison, d’un parti qui affirme être vieux comme la république, qui a dit dans une interview à une chaîne de télévision étrangère que la Turquie vendait des armes chimiques aux terroristes», a déclaré Reccep Tayyip Erdogan devant une foule, dans la ville de Konya.

Le président turc a qualifié le silence du Parti démocratique du peuple concernant les révélations d’Eren Erdem de «trahison».

«Qu’est-ce que le parti attend ? Pourquoi gardent-ils le silence ? C’est une trahison. Comment peut-on alléguer que notre pays vend du gaz sarin à l’Etat terroriste syrien dirigé par le meurtrier el-Assad ?», a déclaré le président turc selon les médias locaux.

«Honte à ceux qui le gardent encore à l’intérieur du parti», a-t-il ajouté.

Ce qu’Eren Erdem a révélé lundi dans son interview à RT, ce sont les détail d’une enquête criminelle ouverte et puis brusquement fermée par le procureur général turc, à Ankara. Selon lui, les autorités turques disposaient d’un grand nombre de preuves concernant des livraisons de gaz sarin aux combattants d’Al-Qaïda en Syrie, qui furent par la suite connus sous le nom de Daesh, sans rien faire pour les empêcher.

L’enquête exclusive de RT

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales