Des drapeaux de Daesh et des photos des têtes coupées retrouvés sur des réfugiés en Norvège

© Stringer Russia Source: Reuters

La police norvégienne a trouvé des images des têtes coupées et d’exécutions sur les téléphones portables de réfugiés arrivés dans le pays. Des drapeaux et des symboles de Daesh ont également été aussi découverts lors du contrôle des bagages.

Depuis quelques mois, le service d’immigration de la police norvégienne s’occupe d’un nombre croissant de réfugiés et de migrants qui veulent traverser ses frontières. En fouillant certains demandeurs d’asile, certains de ses membres ont trouvé des photos d’enfants morts et d’autres victimes de la guerre et du terrorisme, selon le journal norvégien Nettavisen.

«Il existe plusieurs raisons qui expliquent pourquoi ces images existent. La première raison, c’est qu’ils ont pu être témoins et veulent montrer aux gens ce qu’ils ont vu. Ils peuvent aussi porter des symboles des groupes terroristes qu’ils soutiennent, même si cela peut sembler effrayant. Il pourrait y avoir d’autres explications que le soutien aux organisations terroristes», a déclaré le chef du programme d’asile norvégien, Erik Haugland.

La Norvège durcit ses règles d’asile depuis le mois de novembre pour essayer d’endiguer le flux de réfugiés. Les nouvelles règles qui enterreront en vigueur pour une durée de deux ans, permettront aux autorités de rejeter les demandes d’asile plus rapidement.

En savoir plus : Un hôtel devant accueillir des enfants demandeurs d'asile incendié en Norvège

«Le débat portant sur les réfugiés a considérablement évolué depuis l’automne, passant d’une discussion marquée par la sympathie et compassion à la préoccupation des problèmes que refugiés ou immigrés apportent avec eux», a confié au journal Dagbladet le politologue Johannes Bergh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales