Une nouvelle violente bagarre éclate au sein du parlement ukrainien (PHOTOS, VIDEOS)

La bagarre a éclaté au sein de la rada.© Valentyn Ogirenko. Source: Reuters
La bagarre a éclaté au sein de la rada.

Alors que le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk était monté à la tribune du parlement ukrainien, la Rada, Oleg Barna, un opposant qui rassemble des pétitions pour sa démission a tenté de le soulever du sol provoquant une violente bagarre.

L'opposant Oleg Barna, membre du parti «Bloc de Petro Porochenko», du nom du président ukrainien, s'est approché de la tribune et a essayé de soulever le Premier ministre pour l'empêcher de parler, ce qui a provoqué l'ire des membres du parti «front populaire» qui ont aussitôt accourru pour l'en empêcher.

S'en est suivi une véritable mêlée générale dans laquelle Iatseniouk n'a pas été entraîné, protégé par ses gardes du corps et d'autres députés.

A l'issue de l'incident, Arseni Iatseniouk n'a pas souhaité commenter la bagarre, déclarant seulement «il y a des débiles partout».

Les bagarres dans le parlement ukrainien arrivent si fréquemment qu'un nouveau terme a été inventé par les internautes pour se moquer des nombreux incidents impliquant des députés.

Le terme «accidental renaissance» (renaissance par accident) décrit les meilleurs photos aux meilleurs proportions de costauds députés qui en viennent aux mains. 

Les internautes ont d'ailleurs très rapidement réagi à cette bagarre avec des détournements comiques des photos mettant en scène le premier ministre Iatseniouk et son agresseur Oleg Barda.

Au même moment, alors que les députés étaient en pleine action dans la rada, plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblées à l'extérieur, arborant les drapeaux de diverses factions politiques et exigeant la démission d'Arseni Iatseniouk.

Pour l'anecdote, le magnifique bouquet de roses rouges dont les pétales se sont si gracieusement agitées lors de cette virile bousculade, était destiné au député Nikolaï Tomenko qui fêtait son anniversaire ce vendredi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales