Washington va déployer en Irak des forces spéciales supplémentaires qui pourront intervenir en Syrie

© Goran Tomasevic Source: Reuters

Les Etats-Unis vont déployer des forces supplémentaires pour aider l’Irak à accroître sa pression sur Daesh, a déclaré Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense. Ces forces seront positionnées pour pouvoir accomplir des opérations en Syrie.

«Ces forces spéciales seront, au fil du temps, en mesure d’opérer des raids, de libérer des otages, de recueillir de renseignement et de capturer les responsables de Daesh», a déclaré le ministre américain de la Défense.

En savoir plus : Forces US : on a besoin de forces au sol pour «occuper et gouverner» les territoires syriens

3 400 soldats américains sont actuellement stationnés en Irak. En novembre, les Etats-Unis avaient annoncé que 50 commandos seraient envoyés dans le nord de la Syrie pour conseiller les forces qui luttent contre l’Etat islamique. Et pour l’heure, le Pentagone n’a fait aucune déclaration précisant si effectifs avaient atteint ou non la Syrie.

«Ces forces spéciales pourront dans le temps effectuer des raids, libérer des otages, recueillir des renseignements et capturer des chefs de l’Etat islamique», a annoncé le ministre américain de la Défense.

«Au fil du temps», 50 militaires effectueront des raids en Irak et en Syrie «pour renforcer la pression» sur Daesh, a fait savoir Ashton Carter.

Des raids unilatéraux rompront l’engagement de Barack Obama de ne pas envoyer des troupes au sol dans la lutte contre Daesh.

En savoir plus : Les Etats-Unis sont prêts à déployer plus des troupes en Syrie

Selon un sondage de novembre, deux tiers des Américains pensent qu’Obama n’a pas de stratégie cohérente pour lutter contre Daesh. La moitié des personnes interrogées ont approuvé l’envoi de troupes terrestres pour lutter contre les terroristes et 63% ont estimé qu’un tel déploiement était inévitable. Seulement 20% croient que des frappes aériennes contre l’Etat islamique réussiraient à éliminer le groupe terroriste.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales