Exécutions de masse : Al-Qaïda au Yémen menace l'Arabie saoudite d'un bain de sang

Al-Qaïda menace de s'en prendre directement à la famille royale saoudienne Source: Reuters
Al-Qaïda menace de s'en prendre directement à la famille royale saoudienne

Le mouvement terroriste affirme que l'exécution programmée de certains de ces combattants en Arabie saoudite ne restera pas impunie. Et menace directement le pouvoir saoudien.

Al-Qaïda menace l’Arabie saoudite. La semaine dernière, des médias saoudiens ont ainsi annoncé quelques 55 personnes étaient en attente de leur exécution pour des «crimes terroristes» qui ont tué plus de 100 civils et 71 agents de sécurité. Parmi ces condamnés à mort, des membres d’Al-Qaïda, dont certains de la branche yéménite, AQPA.

Au courant des intentions saoudiennes, Al-Qaïda dans la péninsule Arabique a donc annoncé son intention de mener des représailles si les exécutions avaient lieu. «Nous jurons devant Dieu que notre sang coulera avant celui de nos détenus et que leur sang pur ne séchera pas avant que ne coule celui des soldats d'Al Saoud», annonce l’organisation terroriste dans un communiqué publié sur Twitter.

Et AQPA de menacer même la vie «des souverains d’Al Saoud». Depuis plusieurs mois, la monarchie saoudienne fait face à une hausse des attaques terroristes, que ce soit de la part de Daesh ou d’AQPA. Reste que le royaume n’a procédé, dans la dernière décennie, qu’à deux exécutions de membres de Daesh…

Pourtant, l’Arabie saoudite a exécuté depuis le début de l’année 151 personnes selon Amnesty International. Avant tout pour des affaires de trafics de drogue. Les dernières exécutions de masse dans le royaume pour des affaires de sécurité remontent à la prise d’otage de la Mecque en 1979. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales