Un policier néerlandais arrêté pour avoir tenté de vendre des «souvenirs» du MH17

Le policier avait volé des «souvenirs» sur les lieux du crash. Source: Reuters
Le policier avait volé des «souvenirs» sur les lieux du crash.

La police hollandaise a interpellé un de ses hommes qui avait mis en vente des débris de l'avion de la Malaysian Airlines récupérés sur le site du crash sur des sites de vente en ligne.

C’est à un commerce pour le moins bizarre que se livrait un policier hollandais depuis plusieurs mois. Arrêté, l’homme tentait en effet de commercialiser, sur internet, des «souvenirs» du MH17, l’avion de Malaysia Airlines abattu en juillet 2014 au-dessus de l'Ukraine.

Une enquête a été ouverte et le policier, arrêté pour malversation, suspendu, a annoncé la police dans un communiqué tard dimanche soir.

Sur des sites de vente en ligne, ce policier tentait de vendre «un morceau de tissu» qu’il avait utilisé sur le site du crash en Ukraine, où il avait visiblement participé à l’enquête menée par les Pays-Bas. Sur un autre site, il avait aussi mis en vente un paquet de mouchoirs Malaysia Airlines probablement prélevé sur les lieux du crash, ainsi qu’un autre article au sujet duquel la police n’est pas entrée dans les détails.

D’autres articles avaient été retirés par le site néerlandais Markplaats, qui a affirmé à la télévision que l'homme avait tenté de vendre certains objets pour 1 500 euros, les présentant comme «décoration murale» faite à partir d'une veste et d'une casquette données aux enquêteurs, ainsi que les mouchoirs et «une partie de la coque», selon NOS.

Le Boeing de Malaysia Airlines, parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur, avait été détruit en vol au-dessus de l'est de l'Ukraine par un missile de type BUK. Les 298 passagers, aux deux-tiers Néerlandais, ont été tués. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales