Commissaire allemand de l'UE: la politique de Berlin sur le droit d'asile est un «aimant à réfugiés»

Günther Oettinger.© Laurent Dubrule Source: Reuters
Günther Oettinger.

Le commissaire de l'UE allemand Günther Oettinger a déclaré que le droit d'asile de l'Allemagne était responsable de nombreux problèmes en matière de politique migratoire européenne et que le pays devait revoir d'urgence ses mesures dans le domaine.

«Il est nécessaire de modifier la constitution afin d'établir de nouvelles règles en matière de droit d'asile», a déclaré Günther Oettinger, ajoutant que «tant que cela n'est pas fait, la seule autre alternative est une aide de plusieurs millions d'euros à la Turquie ainsi qu'à d'autres pays».  

Le commissaire a toutefois ajouté que l'Union européenne ne pourrait participer à ce financement de l'aide aux réfugiés que «d'une manière limitée», expliquant que le budget de l'UE ne permettait pas une aide de grande ampleur.

Afin de mieux orienter la migration vers l'Europe, le commissaire à l'économie numérique a recommandé une meilleure sécurité des frontières de l'Europe.

Lire aussi : La manifestation «L’asile a besoin des frontières» se déroule à Berlin

«Nous avons besoin d'une autorité de contrôle des frontières efficace en Europe», a-t-il dit, ajoutant que le nombre d'agents des services frontaliers devait être multiplié par 10, passant «de 500 à 5000». 

La crise des réfugiés sera par ailleurs discutée ce mercredi au Parlement allemand dans le cadre d'un débat sur le budget. Le discours de la chancelière Angela Merkel est particulièrement attendu, surtout après son intervention peu glorieuse à la conférence de son parti, le CSU, lors de laquelle le Premier ministre bavarois Horst Seehofer l'avait violemment critiqué pour son attitude envers les réfugiés et sa gestion de la question migratoire. 

Lire aussi : Merkel : toute l'Europe sera touchée par la crise migratoire

Horst Seehofer, exige notamment l'établissement de limites beaucoup plus strictes en matière d'accueil de réfugiés, une mesure rejetée par la chancelière.

Les membres du Parti social-démocrate de centre-gauche (SPD) réclament eux aussi plus d'«espace pour respirer», tandis que des milliers de réfugiés continuent d'ntrer quotidiennement dans le pays.

La ministre de la Famille Manuela Schwesig (SPD) a ainsi déclaré à la Passauer Neue Presse que l'Allemagne «ne pouvait pas continuer à accueillir des gens au même taux qu'elle l'avait fait ces derniers mois», arguant que le pays avait atteint les limites de ses capacités d'accueil et ne pouvait nourir et loger tout le monde.  

Les chiffres de la police allemande publiés lundi derniers ont montré que l'Allemagne avait accueilli 180 000 réfugiés rien qu'en novembre. Sur l'ensemble de l'année 2015, le nombre de réfugiés étant entrés en Allemagne devrait dépasser la barre des 1 million de personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales