Un prisonnier espagnol qui recrutait des codétenus pour le djihad est arrêté par la police

Un prisonnier espagnol qui recrutait des codétenus pour le djihad est arrêté par la police© Capture d'écran Twitter
A. Chiaki, l'homme interpellé
Suivez RT France surTelegram

Une arrestation insolite a eu lieu dans la ville espagnole de Ségovie, puisque c’est un détenu qui a été interpellé pour avoir menacé de poser des bombes et incité d'autres prisonniers à s’engager pour Daesh à leur libération.

Ce lundi 23 novembre, la police espagnole a procédé à l’arrestation, dans sa cellule, d’un individu d’origine marocaine âgé d’une quarantaine d’années, a indiqué l’agence de presse nationale Efe. En plus d’avoir apparemment recruté et radicalisé des codétenus en fin de peine pour les encourager à faire le djihad aux côtés de l’Etat Islamique, il est également soupçonné d’avoir menacé de faire exploser des bombes à Madrid et Barcelone, pour le compte du chef de l’organisation terroriste, Abou Bakr al-Baghdadi.

Au moment de son interpellation pour de nouvelles charges, il purgeait une peine de prison pour des violences faites à son épouse. Dans sa défense, il avait déclaré que celle-ci «lui appartenait et que donc, en tant que bon musulman, il pouvait faire ce qu’il voulait d’elle», comme l’avait rapporté le quotidien espagnol El Pais. Des sources policières le décrivent comme «totalement radicalisé».

Aller plus loin : Une recruteuse d'ados djihadistes arrêtée en Espagne

La prison de Ségovie était déjà passée sous le feu des projecteurs fin octobre, lorsque deux individus, qui s’étaient rencontrés dans cet endroit, avaient été arrêtés après qu’une lettre, où il était question de menaces d’attentats, avait été envoyée au parti du Premier Ministre, Mariano Rajoy. La Cour de justice nationale d’Espagne estime à 100 le nombre de détenus espagnols impliqués dans des activités djihadistes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix