Ukraine: une délégation d’officiers américains arrive à Kiev cette semaine

Le lieutenant-général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe. (REUTERS) Source: Reuters
Le lieutenant-général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe. (REUTERS)

Une délégation d’officiers américains est attendue en Ukraine dans les jours à venir, ont annoncé des responsables militaires ukrainiens. Pendant ce temps, Kiev continue l'offensive contre les positions des milices locales dans le sud-est du pays.

« Cette semaine, une délégation militaire […] présidée par le lieutenant-général [Frederick Ben] Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe, va arriver en Ukraine », a dit le porte-parole de l’armée ukrainienne Vladislav Selezniov lors d’un briefing de presse hier à Kiev, ajoutant que l’Ukraine allait prendre part à la réunion du Commandement militaire de l’OTAN prévue du 20 au 22 janvier.

Le lieutenant-général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe. (AFP Photo) Source: AFP
Le lieutenant-général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines en Europe. (AFP Photo)

La rencontre portera sur la coopération militaire entre l’Ukraine et l’OTAN, sur les réformes dans les Forces armées ukrainiennes ainsi que sur l’évaluation de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine, a dit Mr Selezniov

L’organisation paramilitaire connue sous le nom de Société d’assistance à la Défense de l’Ukraine a annoncé auparavant qu’elle avait déjà commencé l’entraînement de spécialistes militaires dans le cadre de programmes de coopération avec l’OTAN.

« Près de 100 personnes par semaine sont formées dans nos centres d’entraînement à l’aide du programme hebdomadaire accéléré de l’OTAN aux professions d’artilleur, mitrailleur et bien d’autres », a reconnu le président de la société Yuriy Chizhmar cité par ITAR-TASS.

En savoir plus : Kiev mobilise ses troupes, le conflit reprend de l’ampleur

Les combats se sont intensifiés dans le Sud-Est de l’Ukraine dimanche après le lancement par les forces armées ukrainiennes d’une offensive d’envergure à grands renforts d’aviation et de lance-roquettes multiples Grad contre les milices locales dans la région de Donetsk.

D’après les estimations de la République populaire autoproclamée de Donetsk, au moins neuf civils ont été tués et 44 blessés après qu’au moins 50 tirs d’artillerie se sont abattus sur la ville dimanche.

Ces tirs ont aussi fait des victimes et détruit des immeubles dans les villes voisines de Makeevka et de Gorlovka.

Plus tôt dans sa déclaration, le ministre des Affaires étrangères russe a poussé Kiev à mettre en œuvre le retrait de toute arme lourde de l’Est de l’Ukraine en rappelant que les milices s’étaient déjà engagées dans le même processus par la signature d’une feuille de route.

Le retrait des armes lourdes est un des points clé du processus de cessation des hostilités prévu par le Protocole de Minsk signé en septembre sous les hospices de la Russie et de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

« Si Kiev s’était vraiment préparée à retirer ses armes lourdes comme les insurgés l’ont fait, la situation se serait déjà nettement améliorée sur le terrain, en particulier si on considère que les leaders des [Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk] ontdéjà signé une feuille de route dans ce sens », a déclaré le ministre des Affaires étrangères russe lundi.

L’armée ukrainienne a lancé une opération dans le Sud-Est du pays en avril dernier après l’avènement d’un mouvement rebelle dans les régions de Donetsk et de Lougansk qui refuse de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev issues du coup d’Etat de février 2014.

Le nombre de morts dans le conflit en Ukraine a dépassé les 4 800. Près de 10 000 ont été blessés selon les estimations de l’ONU.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales