L'imam marocain Hassan Iquioussen a été expulsé au Maroc par la Belgique

- Avec AFP

L'imam marocain Hassan Iquioussen a été expulsé au Maroc par la Belgique© Kenzo TRIBOUILLARD Source: AFP
L'imam marocain Hassan Iquioussen après une audience à la cour d'appel de Mons (Belgique), le 10 novembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L’imam marocain Hassan Iquioussen, arrêté fin septembre en Belgique, vient d'être expulsé au Maroc. Il s'était soustrait à la fin de l'été à un arrêté d'expulsion français, pour des «propos incitant à la haine et à la discrimination».

L'imam marocain Hassan Iquioussen a été expulsé ce 13 janvier vers le Maroc par la Belgique, a annoncé son avocate française à l'AFP. Il avait été arrêté en Belgique, le 30 septembre, après s'être soustrait à un arrêté d'expulsion français, pour des «propos incitant à la haine et à la discrimination». 

Ce prédicateur du nord de la France, dont le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé l'expulsion fin juillet, a été expulsé vers Casablanca après la délivrance, le 12 janvier, d'un laissez-passer par les autorités marocaines, a précisé Lucie Simon.

Nicole de Moor, secrétaire d'Etat belge à l'Asile et la Migration, s'est félicitée de «la bonne coopération» avec la France sur ce dossier, en confirmant le renvoi de l'intéressé vers le Maroc. «Nous ne pouvons pas permettre à un extrémiste de se promener sur notre territoire. Toute personne qui n'a pas le droit d'être ici doit être renvoyée», a commenté Nicole de Moor, citée dans un communiqué.

Contrairement à la France, la Belgique décroche un laissez-passer consulaire

Dans une décision rendue le 16 décembre dernier, les autorités belges avaient entériné la reconduite d’Hassan Iquioussen à la frontière marocaine.

Contestant la perspective de son expulsion, celui-ci avait multiplié les recours. L’imam de Lourches (Nord ) avait ainsi essuyé, le 8 décembre, un revers devant la chambre des mises en accusation de la cour d'appel de Mons. «Sa requête de remise en liberté a été rejetée. Il demeure donc détenu au centre de Vottem, dans le cadre de la procédure administrative», avait alors indiqué à l'AFP François Demoulin, substitut du procureur général à Mons.

Cet été Rabat avait refusé d'octroyer à Paris ce «laissez-passer» réclamé après l'arrêté d'expulsion pris par les autorités françaises.

«La vie d’Hassan Iquioussen est en France», selon son avocate

Lucie Simon s'est ainsi étonnée, ce 13 janvier au soir, de cette décision du Maroc. «Je suis surprise de la volte-face des autorités marocaines et j’estime que la vie d’Hassan Iquioussen est en France», a réagi l'avocate d'Hassan Iquioussen, soulignant que les avocats n'ont pas été informés de la délivrance du document consulaire.

«Nous attendons le jugement sur le fond du Tribunal administratif de Paris, si l'arrêté d'expulsion [français] était annulé, la France devra assurer son retour», a-t-elle ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix