La diplomatie russe dénonce le «cap antirusse» de Londres et annonce «une réponse adéquate»

Un drapeau russe flotte à côté de l'une des tours du Kremlin dans le centre de Moscou (image d'illustration).© Alexander NEMENOV Source: AFP
Un drapeau russe flotte à côté de l'une des tours du Kremlin dans le centre de Moscou (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie russe a fait savoir qu'elle ne laisserait pas sans réponse le «cap antirusse» dont elle accuse Londres, et estime que le gouvernement britannique diffuse des fausses informations sur la Russie afin d'attiser la russophobie.

Dans un communiqué mis en ligne ce 12 janvier, le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que le gouvernement britannique diffusait des fausses informations sur la Russie afin d'attiser la russophobie.

Dénonçant «la rhétorique agressive des responsables britanniques», la diplomatie russe a fait savoir qu'elle envisageait des mesures de rétorsion en réponse au «cap antirusse» dont elle accuse Londres. Elle lui reproche d'une part d’«appliquer activement le mécanisme des sanctions personnelles» et, d'autre part, de mener «une campagne de propagande intensive pour discréditer [la Russie] sur la scène internationale».

Le soutien au régime néo-nazi de Kiev coûtera cher à ses maîtres occidentaux

«Les actions hostiles et la rhétorique agressive des responsables britanniques ne resteront pas sans une réponse adéquate», peut-on en effet lire dans le communiqué qui conclut en ces termes : «Le soutien au régime néo-nazi de Kiev coûtera cher à ses maîtres occidentaux. L’histoire enseigne que tout le monde n’est pas apte à percevoir des faits évidents.»

Cette déclaration de la diplomatie russe intervient dans un contexte plus que jamais tendu entre les deux chancelleries alors que le Royaume-Uni figure sur le podium des pays ayant jusqu'à présent envoyé le plus de matériel militaire à destination de Kiev, Londres revendiquant une aide d'ampleur à l'Ukraine dans le cadre du conflit armé qui l'oppose à la Russie.

Au-delà des postures diplomatiques de chacun, l'armée russe a accusé, au mois d'octobre 2022, la Royal Navy d'avoir participé à «la planification, à l’appui et à la mise en œuvre» des explosions ayant frappé les gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2, en mer Baltique, le 26 septembre 2022.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix