Coups de semonce de Séoul après l'incursion de plusieurs drones nord-coréens

- Avec AFP

Coups de semonce de Séoul après l'incursion de plusieurs drones nord-coréens© handout / South Korean Defence Ministry / AFP
Des avions de chasse sud-coréens (illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Corée du Sud a accusé Pyongyang d'avoir fait voler «plusieurs» drones à la frontière. Séoul a déployé des hélicoptères de combat ainsi que des avions de chasse, et procédé à des coups de semonce.

La Corée du Sud a accusé le 26 décembre son voisin nord-coréen d'avoir fait voler «plusieurs» drones à la frontière inter-coréenne, la poussant à déployer des avions et à tirer des coups de semonce pour les repousser.

«Nos militaires ont d'abord détecté un engin aérien sans pilote nord-coréen autour de l'espace aérien de Gimpo à 10h25» (01h25 GMT), a déclaré l'état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué. L'état-major a ajouté que plusieurs drones nord-coréens avaient «envahi» l'espace aérien près de la province de Gyeonggi.

Les tensions ne retombent pas entre Séoul et Pyongyang

L'incursion a entraîné des tirs d'avertissement de Séoul, qui a aussi déployé des avions de chasse et des hélicoptères de combat sud-coréens. L'un d'eux, un avion de chasse KA-1, s'est ensuite écrasé dans le comté de Hoengseong, plus à l'est, selon l'agence de presse Yonhap. 

Les vols ont été temporairement suspendus aux aéroports internationaux de Gimpo et d'Incheon, près de la capitale, pendant une heure environ à la demande de l'armée, selon l'agence de presse Yonhap, citant un responsable du ministère sud-coréen des Transports.

C'est la première fois en cinq ans que des drones nord-coréens survolent l'espace aérien sud-coréen. 

Cette incursion intervient dans un contexte de tension accrue, alors que Pyongyang a réalisé une série d'essais d'armement sans précédent cette année.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix