Xi Jinping propose à Kim Jong-un de coopérer pour «accélérer la paix» dans le monde

- Avec AFP

Xi Jinping propose à Kim Jong-un de coopérer pour «accélérer la paix» dans le monde© Ahn Young-joon Source: AP
Cliché pris à Séoul, le 21 juin 2019 (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Xi Jinping a écrit à Kim Jong-un pour lui proposer de coopérer pour «accélérer la paix» dans le monde. «Le monde, l'époque et l'histoire sont en train de changer d'une façon sans précédent», a expliqué le dirigeant chinois.

Le président chinois Xi Jinping a écrit au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lui proposant de coopérer pour «accélérer la paix» dans le monde, a annoncé le 26 novembre l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA.

«Le monde, l'époque et l'histoire sont en train de changer d'une façon sans précédent», a souligné Xi Jinping dans sa réponse à une lettre de Kim Jong-un, qui l'avait félicité en octobre pour sa reconduction historique à la tête du Parti communiste chinois et du pays. «Face à cette nouvelle situation, je suis prêt, avec vous, à contribuer positivement [...] à accélérer la paix, la stabilité, le développement et la prospérité de la région et du reste du monde», a-t-il poursuivi.

Cette lettre intervient alors que les tensions sont à leur comble dans la péninsule coréenne, après une série record d'essais de missiles par Pyongyang et alors que Séoul, Washington et Tokyo ont renforcé leur coopération militaire. Pyongyang a notamment lancé le 18 novembre un missile balistique intercontinental (ICBM) qui est tombé au large du Japon, et Kim Jong-un a menacé les Etats-Unis de riposte nucléaire si son pays était attaqué.

La Chine est le plus important allié et partenaire commercial de la Corée du Nord, sous le coup de sévères sanctions des Nations unies pour ses programmes nucléaire et d'armement.

A l'issue d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU le 21 novembre, la Chine et la Russie ont refusé de se joindre aux 14 pays, parmi lesquels les Etats-Unis, l'Inde, la France et le Royaume-Uni, qui ont condamné le tir de l'ICBM de Pyongyang le 18 novembre.

En mai, Pékin et Moscou avait opposé leur veto à un projet de résolution présenté par Washington pour renforcer les sanctions contre la Corée du Nord.

Lors d'un entretien la semaine dernière en marge du sommet du G20 à Bali, le président américain Joe Biden avait demandé à Xi Jinping de signifier «clairement» à la Corée du Nord de ne pas mener un nouvel essai nucléaire, comme Séoul et Washington lui en prêtent l'intention. «Il est certain que notre diplomatie va s'efforcer d'amener la Chine à rejoindre les pays qui condamnent cela publiquement aujourd'hui et à user de son influence pour persuader» la Corée du Nord, avait ensuite déclaré un haut responsable américain. 

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix