La Douma vote en faveur des traités d'adhésion de nouvelles régions à la Russie

La Douma vote en faveur des traités d'adhésion de nouvelles régions à la Russie© Handout / Russia's State Duma / AFP
La Douma, chambre basse russe (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Douma a validé les traités sur l'adhésion des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ainsi que des régions de Kherson et de Zaporojié à la Fédération de Russie, soumis pour ratification par Vladimir Poutine à l'issue de référendums.

La députés de la Douma d'Etat russe ont voté ce 3 octobre à une large majorité en faveur des traités d'adhésion à la Russie des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ainsi que des régions de Kherson et de Zaporojié. Les quatre textes – un pour chacune des régions – présentés devant le Parlement russe ont reçu un soutien quasi-unanime des députés présents. Les traités doivent désormais passer devant le Conseil de la Fédération, la chambre haute russe.

La séance a débuté par un discours du ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui a souligné le contexte dans lequel se sont formées, en 2014, les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk, afin de se protéger de la politique de Kiev à leur égard. Il a par ailleurs rappelé que la Russie avait lancé son opération militaire fin février en réaction notamment au non-respect par le gouvernement ukrainien des accords de Minsk.

«Le président russe l’a bien annoncé le 29 septembre depuis le Kremlin. La libération des [quatre] régions est le fait de leurs citoyens qui ont décidé eux-mêmes librement de partager leur destin avec la Russie», a encore souligné Sergueï Lavrov, précisant que les référendums s'étaient déroulés en conformité avec le droit international, sur le principe de l'autodétermination des peuples.

Au lendemain du vote de la Douma d'Etat, ce 4 octobre, le Conseil de la Fédération de Russie (chambre haute de l'Assemblée fédérale de Russie) a ratifié à l'unanimité l'adhésion des Républiques de Donetsk et de Lougansk, et des régions de Kherson et Zaporojié.

Les consultations vont se poursuivre pour déterminer les frontières de Zaporojié et Kherson

Le 2 octobre, Vladimir Poutine a soumis les documents à l'examen des députés russes que la Cour constitutionnelle a jugés «conformes à la Constitution de la Fédération de Russie». Les résultats des référendums d'adhésion à la Russie de régions ukrainiennes fin septembre ont été de 99,23% des voix dans la République populaire de Donetsk, 98,42% dans celle de Lougansk, 93,11% dans la région de Zaporojié et enfin 87,05% dans la région de Kherson.

Ces signatures d'adhésion et ces scrutins sont rejetés par l'Ukraine, l'Union européenne et les Etats-Unis qui ne leur reconnaissent aucune légitimité. Washington a dores et déjà promis pour sa part de nouvelles sanctions contre la Russie.

Interrogé sur les frontières des entités qui souhaitent adhérer à la Fédération de Russie, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a annoncé en conférence de presse ce 3 octobre, que les Républiques de Donetsk et Lougansk conserveraient «leurs frontières de 2014». Il a ensuite ajouté : «Pour les régions de Kherson et de Zaporojié, on va continuer à consulter la population de ces régions.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix