Internet par satellite : Elon Musk veut une exemption de sanctions pour accéder au marché iranien

- Avec AFP

Internet par satellite : Elon Musk veut une exemption de sanctions pour accéder au marché iranien© Michael Gonzalez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Elon Musk fin août aux Etats-Unis (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le milliardaire américain Elon Musk a annoncé sur Twitter que le service d'accès à Internet par satellite Stalink allait demander aux autorités américaines une exemption de sanctions pour pouvoir être accessible en Iran.

SpaceX compte demander une exemption aux sanctions contre l'Iran auprès de l'administration américaine afin d'y proposer les services de connexion à internet via sa constellation de satellites Starlink, a annoncé le 19 septembre le fondateur de l'entreprise aérospatiale Elon Musk sur son compte Twitter.

Répondant à une question posée par un journaliste, Elon Musk a déclaré que «Starlink fera une demande d'exemption aux sanctions contre l'Iran» afin de pouvoir y proposer son service.

Remplir l'espace de satellites 

Elon Musk annonçait initialement que Starlink était désormais disponible sur tous les continents, «y compris l'Antarctique», alors que l'entreprise prévoit de lancer jusque 42 000 satellites afin d'offrir une connexion haut débit depuis l'espace.

Lancé fin 2020, le service Starlink permet d'accéder à internet notamment dans les zones mal desservies par les réseaux fixes et mobiles terrestres, monnayant l'achat d'une antenne et d'un modem et un abonnement dont les tarifs varient selon les pays.

SpaceX a déployé près de 3 000 satellites Starlink depuis 2019 et effectue environ un lancement par semaine avec ses propres fusées Falcon 9 pour accélérer le déploiement de sa constellation.

L'Iran est sous un régime de sanctions renforcé de la part des Etats-Unis depuis la dénonciation par ceux-ci de l'accord de 2015 concernant ses activités nucléaires par l'ancien président Donald Trump. De nouvelles séries de sanctions ont été prises contre l'Iran début septembre après la livraison de drones à la Russie d'une part ainsi que pour l'implication présumée du ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité dans la cyberattaque massive qui a visé l'Albanie au mois de juillet.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix