L’ambassade d’Azerbaïdjan à Paris se dit ciblée par des manifestants «arméniens français» (VIDEOS)

L’ambassade d’Azerbaïdjan à Paris se dit ciblée par des manifestants «arméniens français» (VIDEOS)© TOFIK BABAYEV Source: AFP
Vidéo
Un garde-frontière azerbaïdjanais hisse le drapeau national lors de la cérémonie d'ouverture du poste frontière dans le village de Zangilan, au sud-ouest de l'Azerbaïdjan, le 5 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ambassade d’Azerbaïdjan à Paris a annoncé avoir été la cible de manifestants d'origine arménienne. Des photos et vidéos diffusées par la représentation diplomatique montrent des individus commettant des dégradations et tenter une intrusion.

Images à l’appui, l’ambassade d’Azerbaïdjan à Paris a annoncé avoir été la cible ce 18 septembre de dégradations commises par des individus dont certains brandissaient le drapeau arménien.

«Les fanatiques arméniens français prennent d’assaut le bâtiment de l’ambassade d’Azerbaidjan en France […]. Monsieur Emmanuel Macron, honte à la France qui ne protège pas les ambassades et ignore nos demandes bien fondées liées à notre sécurité», a dénoncé sur twitter l’ambassadeur Rahman Mustafayev.

«Il est à rappeler que conformément à l’Art. 22.2 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961, l’Etat accréditaire a l’obligation spéciale de prendre toutes les mesures appropriées afin d’empêcher que les locaux de la mission ne soient envahis ou endommagés», rappelle de son côté la représentation diplomatique. 

Dans une autre vidéo diffusée par l'ambassade, on peut voir un homme – semble-t-il un employé – en train de repousser la porte manifestement ouverte par des individus présents à l'extérieur de l'ambassade.

Selon l'agence turque Anadolu «après une vingtaine de minutes au cours desquelles la centaine de manifestants présents ont procédé à des jets d’œufs, avant de brûler des photos qu’ils ont accrochées à la façade de l’ambassade, la police est intervenue pour créer un périmètre de sécurité».

Sur l'une des vidéos relayées sur les réseaux sociaux, on peut voir un homme accrocher sur les barreaux d'une fenêtre de l'ambassade deux affiches arborant les portraits des présidents turc Recep Tayyip Erdogan et azerbaidjanais Ilham Aliyev avant de les brûler.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, les autorités françaises n'ont pas fait de commentaires. 

Reprises des hostilités entre Bakou et Erevan

Historiquement compliquées, les relations entre Erevan et Bakou continuent d'être empoisonnées par leur différend au sujet du Haut-Karabagh, un territoire majoritairement peuplé d'Arméniens ayant déclaré son indépendance de l'Azerbaïdjan en 1991 avec le soutien d'Erevan, mais qui n'est à ce jour reconnu par aucun Etat-membre de l’ONU.

Après une première guerre qui avait fait plus de 30 000 morts au début des années 1990, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont affrontés à nouveau à l'automne 2020 pour le contrôle de cette région montagneuse. Plus de 6 500 personnes ont été tuées dans cette nouvelle guerre, perdue par les Arméniens. Dans la matinée du 13 septembre, des affrontements frontaliers ont de nouveau eu lieu. Bakou et Erevan s'accusent mutuellement d'être à l'origine de cette nouvelle confrontation qui a fait plus de 150 morts.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix