Après l’oreille coupée et les testicules clouées, un artiste russe met le feu à la porte du FSB

Petr Pavlenskij devant le Service fédéral de sécurité© Capture d'écran du compte Twitter @gruppa_voina
Petr Pavlenskij devant le Service fédéral de sécurité

Nouveau happening de l’artiste qui a déjà fait plus d’une fois scandale en Russie, a valu une arrestation à son auteur, qui a indiqué vouloir protester ainsi contre les méthodes utilisées par le Service fédéral de sécurité.

Les réseaux sociaux débordent de discussions sur la nouvelle performance de Petr Pavlenskij, un artiste qui s’est fait une réputation par ces actions inédites – et polémiques – dans les rues de villes russes.

Ce dernier, dans la nuit de dimanche à lundi, a déversé un liquide inflammable sur la porte centrale du Service fédéral de sécurité, sur la rue de Loubianka au centre de Moscou, pour ensuite y mettre en feu. Le performeur était en train de se faire prendre en photo devant les flammes, ce qui lui a valu d’être interpellé pour «délit mineur».

Alors que Petr Pavlenskij se trouve actuellement en garde à vue, quelques heures après l’action spectaculaire, il a réussi à mettre en ligne la vidéo de l’incendie, en expliquant qu’il voulait protester contre les méthodes de «terreur incessante» des services de sécurité. «La porte incendiée de Loubianka représente un gant que la société jette à la menace terroriste,» a-t-il écrit sur Vimeo.

Petr Pavlenskij s’est fait une renommée dans le monde entier par ses performances scandaleuses à Moscou et à Saint-Pétersbourg, sa ville d’origine. Nombreux sont ceux qui se rappellent l’une de ses actions particulièrement insolite, lorsqu’en 2014 l’artiste a cloué ses parties génitales sur les pavés de la Place Rouge, lors des célébration du jour des forces policières.

Source: Reuters

En automne de la même année, il s’était coupé le lobe de l’oreille en s’asseyant sur une haie autour de l’Institut psychiatrique de Moscou, ce qui lui avait valu d’être examiné sur sa santé mentale. Les personnels médicaux ont jugé que l’artiste avait toute sa tête.

Source: Reuters

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales