L'immigration en 2021 : le ministère de l'Intérieur dresse un bilan provisoire

- Avec AFP

Un camp de fortune de migrants à proximité de Calais© Rafael Yaghobzadeh Source: AP
Un camp de fortune de migrants à proximité de Calais en novembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Difficultés à expulser, traversées record de la Manche, reprise de la demande d'asile et des naturalisations... Voici les principaux chiffres de l'immigration en France en 2021. Des données provisoires publiées par le ministère de l'Intérieur.

Demandes d'asile, titres de séjour, expulsions... Le ministère de l'Intérieur a délivré le 20 janvier les chiffres 2021 sur l'immigration à travers des données provisoires.

L'Afghanistan, premier pays d'origine des demandeurs d'asile

Concernant la demande d'asile, celle-ci montre des signes de reprise en 2021, après une année 2020 de chute record sur fond de pandémie et de fermeture des frontières.

104 577 premières demandes en guichets uniques ont été déposées, contre 81 531 en 2020, soit une hausse de 28%.

Tous cas de figure compris (réexamens, mineurs, procédures Dublin, etc.), la hausse est de 30% : 121 554 contre 93 264. Des chiffres qui restent bien inférieurs au niveau d'avant-crise sanitaire (151 283).

Au total, après étude des dossiers à l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et à la Cour nationale du droit d'asile, qui statue en deuxième instance, 54 094 personnes ont obtenu protection de la France. Ce taux de protection de 39% reste stable. 

Les principaux pays d'origine des demandeurs restent l'Afghanistan (16 126 demandes, +62%, après notamment les opérations d'évacuation de Kaboul en août), la Côte d'Ivoire (6 268, +35%), le Bangladesh (6 232, +36%), la Guinée (5 286, +13%). L'Albanie (6e, +148%) et la Géorgie (7e, +159%) font leur retour dans les premières nationalités.

16 819 étrangers en situation irrégulière ont quitté la France

L'ensemble des «éloignements» des étrangers en situation irrégulière a grimpé de 8,2% par rapport à 2020 (13 403 contre 12 384) mais reste très loin du niveau de 2019 (23 746 cas).

Ce sont les expulsions à proprement parler, appelées «éloignements forcés» (+10%), qui en ont été le moteur, notamment celles des étrangers renvoyés hors d'Europe (+19,2%).

«Les forces de police ayant encore intensifié leur nombre d'interpellations, ce sont bien la fermeture des frontières, les refus de test Covid (obligatoire pour renvoyer vers certains pays) et les refus de laissez-passer consulaires par les pays d'origine qui compliquent les reconduites», a souligné auprès de l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Tous cas de figures compris (expulsions, départs aidés, spontanés...) 16 819 étrangers en situation irrégulière ont quitté la France l'an dernier.

Hausse des visas long séjour

733 067 visas ont été délivrés en 2021, en très légère hausse de 2,9% par rapport à 2020, mais très loin du niveau de 2019, lorsque 3 534 999 avaient été émis.

Les visas de court séjour ont baissé l'an dernier, mais ce sont les visas long séjour qui ont tiré vers la hausse (+54%).

Les principaux visas de long séjour ont été attribués aux étudiants (94 438) ainsi que pour des motifs familiaux (55 613).

Les pays du Maghreb, visés depuis fin septembre 2021 par une restriction de l'attribution des visas en représailles des difficultés françaises à expulser vers ces pays, sont les premiers à obtenir des visas.

Le Maroc est ainsi le premier pays d'origine avec 69  408 (-29,6%) documents, l'Algérie deuxième 63 649 (-13%) visas et la Tunisie quatrième (46 070, -6,9%). Les Saoudiens sont troisièmes avec une augmentation de 328% (60 292). 

Un classement modifié en raison de la chute du tourisme chinois depuis la crise sanitaire : les Chinois avaient obtenu 757 500 visas en 2019 mais seulement 23 428 en 2021.

Titres de séjour : une hausse de 21,9%

Avec 271 675 titres de séjour délivrés en 2021, soit une hausse de 21,9%, le niveau de délivrance de ces documents rejoint presque celui de 2019.

Ils sont délivrés pour l'essentiel sur des motifs familiaux (88 225) ou étudiants (85 080), même si la plus forte progression est celle de l'immigration économique, notamment les travailleurs saisonniers (+156%, 6 740 titres).

L'administration a décompté «à part» les titres accordés aux Britanniques après le Brexit, qui a engendré un «afflux sans précédent des demandes» : 96 632 titres délivrés pour régulariser leur situation.

Les naturalisations par décret ont augmenté fortement

Avec 94 092 nouveaux Français en 2021, les acquisitions de nationalité ont grimpé de 53%. Mais il s'agit essentiellement d'un effet de rattrapage, explique l'Intérieur, «les confinements ayant affecté la chaîne d'instruction des dossiers» en 2020.

Les naturalisations par décret ont augmenté (+79,5%), dans le cadre de la volonté du gouvernement de faciliter cette acquisition de nationalité pour les étrangers en «première ligne» durant la pandémie.

Les traversées clandestines de la Manche ont explosé

Source de tensions entre Londres et Paris, les traversées clandestines de la Manche ont explosé en 2021 : 52 000 migrants l'ont tentée, 28 000 l'ont réussie et 24 000 en ont été empêchés, a indiqué le ministère de l'Intérieur en marge des publications statistiques.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix