Le Mans : six enfants reçoivent une surdose de vaccin Pfizer

- Avec AFP

Le Mans : six enfants reçoivent une surdose de vaccin Pfizer© Jack GUEZ Source: AFP
Une fiole de vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Après avoir recueilli des informations auprès de la préfecture de la Sarthe et de l'ARS, l'AFP rapporte que six enfants ont reçu «par erreur» une forte dose de vaccin Pfizer au Mans le 18 décembre. D'après l'ARS, leur état est «rassurant».

Six enfants ont reçu le 18 décembre «par erreur» une dose trop élevée de vaccin Pfizer dans un centre de vaccination du Mans, où s'était rendu le Premier ministre Jean Castex le même jour, selon des informations de l'AFP citant la préfecture de la Sarthe et de l'ARS.

Le 18 décembre, le centre départemental de vaccination de grande capacité du Mans, ouvert depuis le 15 décembre, «a activé une ligne de vaccination pédiatrique pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, à risque de formes graves de Covid-19 et aux enfants vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée», ont fait savoir dans un communiqué la préfecture de la Sarthe et l'ARS Pays de la Loire, confirmant une information de la presse locale.

Normalement, la dose administrée pour cette tranche d'âge correspond à 10 microgrammes de Pfizer pédiatrique et est portée à 30 microgrammes de Pfizer Comirnaty à partir de 12 ans, d'après la même source. 

Fièvre et courbatures comme éventuels effets post-vaccinaux selon l'ARS

«Lors des premiers vaccins administrés, six enfants ont reçu par erreur une dose de 20 µg [microgrammes] de Pfizer Comirnaty.

Constatant cette anomalie, outre les mesures prises pour les doses des vaccins suivants, le médecin référent du centre de vaccination a immédiatement contacté les familles concernées pour les informer et mettre en place avec elles les mesures nécessaires de suivi», poursuit le communiqué de presse. 

Selon l'Agence régionale de santé, les éventuels effets post-vaccinaux pour ces six enfants peuvent être principalement de la fièvre et des courbatures.

«Aucune des familles n’a jusqu’ici rappelé le médecin-chef qui avait été informé des quelques symptômes qui s’étaient manifestés lors du premier contact [aucun symptôme pour cinq enfants, fatigues et courbatures pour le 6e]», précisent la préfecture et l'ARS.

Les enfants dans un état «rassurant», selon l'ARS

L'ARS a fait valoir le 20 décembre dans un communiqué que les enfants se trouvaient désormais dans un état «rassurant». Deux d'entre eux font encore l'objet d'une «surveillance».

«Un enfant a encore de la fièvre, seulement de la fièvre», du paracétamol lui «a été administré» et un deuxième enfant présente une «petite douleur au bras», a détaillé la direction locale de l'ARS.

Un troisième enfant a eu «de la fatigue et une douleur au bras, mais ces symptômes ont disparu» dans la matinée du 20 décembre. Les trois autres enfants n'ont pas eu de symptômes, a-t-elle ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix