Un premier cas du variant Omicron confirmé en France métropolitaine

Un premier cas du variant Omicron confirmé en France métropolitaine© Stephane Mahe Source: Reuters
Cliché pris dans un centre de test à Noyal-Châtillon-sur-Seiche, le 1er décembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans un communiqué, l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France fait savoir qu'un cas du variant Omicron a été détecté dans la région. Il s'agit là du premier cas confirmé en France métropolitaine.

La variant Omicron fait son apparition en France métropolitaine. Selon un communiqué de l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France, diffusé le  décembre dans la matinée, un cas du nouveau variant du Covid-19 a été détecté dans la région.

«L'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France a été informée mercredi 1er décembre d'un résultat positif par séquençage du variant Omicron», est-il expliqué dans le document.

Un premier cas du variant Omicron confirmé en France métropolitaine© Capture d'écran/https://www.iledefrance.ars.sante.fr/
Le communiqué diffusé par l'ARS d'Ile-de-France le 2 décembre.

La variant a été repéré «chez une personne [...] dépistée à son retour d'un voyage au Nigéria», selon cette même source. Il s'agit d'un homme «résidant en Seine et Marne», testé positif «à sa descente d’avion le 25 novembre». L'homme a «entre 50 et 60 ans» et «ne présentait pas de symptômes au moment du test».

L'entourage de l'homme placé à l'isolement

Sa femme, qui l'avait accompagné durant son voyage, a également été testée positive au Covid-19 et des analyses complémentaires sont en cours afin de savoir si elle a également contracté le variant Omicron.

«Tous deux sont restés à l’isolement à leur domicile depuis leur arrivée sur le territoire compte tenu du résultat positif au Covid», est-il ajouté dans le communiqué.

L'entourage de l'homme «a été testé et placé à l'isolement», est-il encore expliqué, l'ARS précisant qu'«une troisième personne vivant sous le même toit a été testée le 2 décembre pour déterminer si elle était contaminée et, le cas échéant, si elle est porteuse du variant». «Aucune des trois personnes n’est vaccinée», a fait savoir l'ARS.

«L’ARS poursuit l’enquête sanitaire pour identifier, tester et le cas échéant isoler d’autres contacts à risque possibles. Tous les prélèvements effectués dans le cadre de l’enquête seront soumis à un séquençage», a enfin assuré l'Agence régionale de santé.

La veille, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, avait annoncé  à la sortie du Conseil des ministres que «13 cas suspects» du variant Omicron était à l'étude sur le territoire. ««Ne soyons donc ni dupes ni naïfs, il y aura très probablement des cas sur notre territoire dans les prochaines heures ou les prochains jours», avait-il ajouté.

Le premier cas du variant Omicron en France avait été détecté le 30 novembre à La Réunion.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix