Primaire LR : Xavier Bertrand et Valérie Pécresse prêts à reconfiner les personnes non vaccinées

Primaire LR : Xavier Bertrand et Valérie Pécresse prêts à reconfiner les personnes non vaccinées© Thomas SAMSON Source: AFP
Vidéo
Le deuxième débat de la primaire LR le 14 novembre 2021, à Paris.
Suivez RT France surTelegram

Les deux candidats à l'investiture du parti Les Républicains ont expliqué qu'ils pourraient envisager de reconfiner les personnes non-vaccinées en cas de recrudescence de la pandémie. Les trois autres concurrents se sont opposés à l'idée.

En cas de pic des contaminations au Covid-19, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand pourraient envisager un reconfinement limité aux seules personnes non vaccinés. C'est ce qu'ont expliqué le 14 novembre les deux candidats à la primaire LR en vue de l'élection présidentielle 2022.

«S'il y a une recrudescence de la pandémie qui met en danger des vies, je ne reconfinerai pas tous les Français. Les Français qui se sont fait vacciner ont pris leur responsabilité, j'envisagerais le reconfinement uniquement des non vaccinés», a expliqué la présidente de la région Ile-de-France.

Son homologue des Hauts-de-France et rival pour l'investiture LR a été moins explicite, mais l'idée est la même de sa part : «Je ne reconfinerai pas tous les Français parce que certains ne veulent pas se faire vacciner», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il «assumerait» de prendre «des décisions difficiles [...] à l'égard des non vaccinés».

Les trois autres candidats – Michel Barnier, Eric Ciotti, Philippe Juvin – se sont en revanche opposés à la mesure. Pour Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, il faut plutôt convaincre les plus vulnérables de se faire vacciner «avant de leur mettre des contraintes», car selon lui, «il y a probablement des raisons» pour que certains refusent le vaccin.

L'exemple de l'Autriche

Les prises de position de Pécresse et de Bertrand surviennent alors que l'Autriche vient de devenir le premier pays au monde à mettre en place un confinement de toutes les personnes de plus de 12 ans non vaccinées. «Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger mais malheureusement elle est nécessaire», a déclaré le chancelier autrichien Alexander Schallenberg le 14 novembre. 

Hautement controversée, cette mesure – une première mondiale – signifie que concrètement, les personnes concernées n'auront pas le droit de quitter leur domicile, sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux. Selon le chancelier, des contrôles «inopinés» seront effectués.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»