«Fils de p*te» : il se fait arrêter après avoir insulté des pompiers et leur avoir volé du matériel

«Fils de p*te» : il se fait arrêter après avoir insulté des pompiers et leur avoir volé du matériel© Ludovic MARIN Source: AFP
L'individu qui s'est fait interpeller s'était filmé en train d'insulter les pompiers avant de voler du matériel dans un véhicule en cours d'intervention (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un individu s'est filmé sur Snapchat le 2 octobre en train d'insulter des pompiers et de leur voler du matériel alors qu'ils étaient en intervention. Il a été interpellé dans l'après-midi et une enquête a été ouverte par le commissariat de Créteil.

La vidéo d'un jeune individu se présentant sur les réseaux sociaux comme «arabe et musulman banlieusard» a fait le tour des réseaux sociaux dans la journée du 2 octobre. On peut le voir se filmer sur Snapchat en direct alors qu'il dérobe du matériel dans un camion de pompier intervenant dans une école à Ablon-sur-Seine dans le sud-est de la banlieue parisienne, comme l'a rapporté Le Figaro.

Diffusant également des photos des pompiers, celui qui se fait appeler Rayan a commenté les clichés en traitant les soldats du feu de «fils de pute». Il a également menacé les policiers devant ses quelques dizaines de milliers d'abonnés en imitant le bruit de tirs d'une mitrailleuse et en déclarant : «Je vais aller dans le commissariat, Allah Akbar, je vais les niquer.»

La vidéo n'a pas manqué de faire réagir des syndicats de police. Matthieu Valet, porte-parole et secrétaire national adjoint du Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), a par exemple tweeté : «Vol dans un camion de pompiers, menace de commettre un attentat dans un commissariat de #Police. Pour Samuel Paty, cela avait commencé aussi par des mots, des menaces, on connaît le résultat. Ce sinistre personnage doit rendre des comptes à la #justice».

Le Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) avait déjà assuré que l'individu serait interpellé rapidement, avant de féliciter les agents qui ont procédé à son arrestation : Vol, apologie du terrorisme. «Il fera moins le malin à 6h du matin quand il entendra un bruit sourd sur sa porte d’entrée [...] Bravo aux collègues qui sont allés à son domicile lui dire que sa partie était terminée», a déclaré le syndicat.

Une «blague qui a été mal prise» contre «les pompiers de France qui font les malins»

Dans les locaux de la police nationale, Rayan a publié une autre photo sur les réseaux sociaux pour montrer où il se trouvait mais sans préciser la nature des échanges avec les forces de l'ordre. La brigade de sapeurs-pompiers de Paris a quant à elle déposé plainte et le commissariat de Créteil a ouvert une enquête. La préfecture de police a assuré que le matériel volé dans le véhicule avait été retrouvé à proximité.

L'individu a tout de même tenté de justifier son geste en plaidant la «blague qui a été mal prise» et s'est défendu d'avoir voulu insulter tout le corps des pompiers. «Hier ils faisaient les malins, ils sont rentrés dans l'école et ils bousculaient tout le monde, je dis juste nique les pompiers de France qui font les malins [...] J'ai voulu un peu casser les couilles», s'est-il justifié.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»