Manifestations dans plus de 150 villes de France contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

Deux jours après que le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel de la controversée loi relative à la gestion de la crise sanitaire, les opposants au pass sanitaire battent le pavé partout en France pour le quatrième samedi consécutif.

Mise à jour automatique
  • Auteur: RT France

  • Alain Fontaine, président de l'Association française des maîtres restaurateurs, inquiet pour son secteur d'activité, reconnaît que «chaque restaurateur va appliquer la loi en son âme et conscience». Notre éditorialiste Alexis Poulin estime quant à lui que «le pass sanitaire est un non-sens qui va mettre l'économie à genoux». Il invite le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à le reconnaître.

    Auteur: RT France

  • Selon les estimations du ministère de l'Intérieur, ils étaient 237 000 personnes, dont 17 000 à Paris, à avoir défilé ce samedi, soit la plus forte mobilisation jusqu'à présent, selon les chiffres officiels. 

  • Laurent Alexandre, essayiste et chirurgien, apporte son point de vue sur les manifestations du 7 août contre l'extension du pass sanitaire. Invité également à réagir, Christophe Longo, président du collectif des discothèques de PACA et Corse, reconnaît que le pass sanitaire est la seule solution pour pouvoir ouvrir ses établissements en toute sécurité.

    Auteur: RT France

  • Place de l'Hôtel de Ville à Paris, alors que la plupart des manifestants ont quitté les lieux après un déluge de grêlons, notre reporter Lucas Léger a assisté à quelques tensions entre les forces de l'ordre et des esprits échauffés, généreux en invectives.

  • Romain Vidal, secrétaire général du GNI (Groupement national des indépendants de l'hôtellerie-restauration) Paris Ile-de-France, et Nicolas Vidal, éditorialiste, s'expriment sur l'extension du pass sanitaire en France et ses conséquences.

    Auteur: RT France

  • Des manifestants témoignent au micro du reporter de RT France. 

    Auteur: RT France

  • La marche parisienne se termine sous une pluie de grêlons, comme on peut le voir sur ces images du journaliste indépendant Clément Lanot. 

  • A l'issue d'une marche de dix kilomètres, notre reporter Lucas Léger a fait le point sur la manifestation parisienne qu'il a couverte durant la journée. 

  • Le cortège de manifestants qui s'était élancé à la mi-journée de Neuilly-sur-Seine en direction de la capitale est arrivé en fin d'après-midi sur la place de l'Hôtel de Ville à Paris.

Découvrir plus

A Paris, Marseille, Toulouse, Montpellier, Lille ou encore Nice, des manifestations contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale se déroulent ce 7 août pour le quatrième samedi consécutif. Ce nouveau rassemblement a lieu après la validation de la majeure partie de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire par le Conseil constitutionnel, dernière étape avant son entrée en vigueur.

A partir du 9 août, et avec «une semaine de rodage», il faudra présenter son QR code (attestant d'une vaccination complète, d'un test négatif de moins de 48 heures, ou d'un rétablissement du Covid) à l'entrée des restaurants, des bars, de nombreux transports en commun (avion, train, bus pour les trajets à longue distance), ainsi que des grands centres commerciaux.

Le pass sanitaire devra également être montré pour se rendre dans les hôpitaux, les établissements de santé et les maisons de retraite. Cette obligation, qui ne devra pas faire «obstacle à l'accès aux soins» selon l'avis formulé par le Conseil constitutionnel, s'appliquera néanmoins aux personnes ayant une intervention programmée.

La vaccination obligatoire pour certaines professions de contact (à l'exception toutefois des forces de l'ordre), a elle aussi été validée par l'institution présidée par l'ancien ministre Laurent Fabius.

Autre mesure polémique : les employés soumis à l'obligation du pass sanitaire qui ne s'y conformeraient pas pourront voir leur contrat de travail suspendu sans rémunération, comme l'a confirmé le Conseil. Autant de dispositions controversées qui ont suscité de nombreuses manifestations partout dans le pays ces dernières semaines, mais également déclenché des préavis de grève dans des hôpitaux ou chez les pompiers.

Selon les estimations du ministère de l'Intérieur, que les manifestants soupçonnent d'être sous-évaluées, 204 000 personnes ont défilé en France le 31 juillet, soit le chiffre de participation le plus élevé donné par Beauvau depuis le début du mouvement.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix