Puisseguin : la France en état de choc au lendemain du drame

La collision à Libourne Source: Reuters
La collision à Libourne

Un camion est entré en collision avec un car transportant des retraîtés à Puisseguin près de Libourne (Gironde), faisant 43 morts. Les 2 véhicules ont pris feu laissant les passagers prisionniers à l'intérieur. 8 personnes auraient survécu.

  • Une vingtaine d’experts scientifiques quadrillent les lieux du drame afin de faire la lumière sur les causes de l’accident. Les éléments récoltés seront envoyés en laboratoire dimanche. On apprend par ailleurs que le président François Hollande viendra rendre hommage aux victimes mardi, dans la matinée. 

  • Selon les experts la récupération des corps devrait prendre 3 jours.

  • «La totalité des corps encore dans l'autocar» en milieu d'après-midi (secours)

  • Un enfant est parmi les victimes, le bilan passe à 43 morts: le corps de l'enfant a été retrouvé dans la cabine du camion.

  • S'exprimant depuis Athènes où il est en visite, François Hollande a déploré avec émotion un «terrible accident», assurant qu'il était en contact permanent avec «le Premier ministre» le «ministre de l'Intérieur» et le «ministre des Transports» avec qui il s'entretiendra «dès ce soir» pour déterminer les causes de l'accident.

    «Ce qui compte aujourd'hui est d'exprimer ensemble notre soutien», a ajouté le Président de la République.

  • Le plan d'urgence (ORSEC) est mis en place. Manuel Valls et Bernard Cazeneuve viennent d'arriver sur place pour assister à la cellule de crise en compagnie d'Alain Vidalies, ministre des Transports.

  • Sur place, l'identification des corps est «très difficile» car les corps des 42 personnes décédées sont «en grande partie carbonisés».

    Selon les dernières informations, huit personnes ont pu échapper aux flammes et se hisser hors de la carcasse de l'autocar. Parmi elles, deux sont gravement brûlées et deux autres ont des traumatismes crâniens.

  • Le camion était censé transporter du bois, mais était à vide au moment de la collision. Le chauffeur aurait perdu le contrôle de son véhicule et a manqué le virage, particulièrement périlleux.

  • Le préfet de Gironde Pierre Dartout a confirmé le bilan de 42 morts, assurant que plusieurs blessés graves étaient évacués vers Bordeaux. Une cellule psychologique avec un numéro vert à destination des familles des victimes ont été mis en place.

La collision s'est passée sur la route départementale D123 à Puisseguin (Gironde) entre un camion et un car transportant un groupe de 49 personnes âgées se rendant en excursion.

Après un choc frontal d'une extrême violence, les deux véhicules se sont embrasés, piégeant leurs passagers à l'intérieur. 

Le car était parti tôt ce matin de la commune de Petit-Palais, en Gironde, et se rendait dans les Landes.

Il s'agit du bilan le plus lourd depuis 1982, lorsqu'un accident de la route près de Beaune (Bourgogne) avait fait 53 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales