Concerts annulés après le refus du chanteur du groupe HK et Les Saltimbanks du pass sanitaire

Concerts annulés après le refus du chanteur du groupe HK et Les Saltimbanks du pass sanitaire© RAYMOND ROIG Source: AFP
HK et Les Saltimbanks lors d'une manifestation à l'appel de la CGT et Alternativa en soutien aux artistes et intermittents du spectacle (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le groupe HK et Les Saltimbanks a annulé plusieurs dates de concerts à des festivals cet été après que le chanteur a annoncé qu'il refusait de se produire là où le pass sanitaire et les publics assis sont imposés.

Il se défend de devenir le symbole de «quelque mouvement que ce soit». Le chanteur du groupe de reggae HK et Les Saltimbanks a justifié mi-mai dans un long message sa décision de ne pas jouer dans les événements où le pass sanitaire et le public assis sont exigés. 

Conséquence de cette décision, le groupe a annoncé le 28 mai qu'au moins trois concerts en juillet étaient annulés respectivement aux festivals de Château Rock à Château-l’Evêque (Dordogne), Zik Zac à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), festival de l’Etang de Thau (Hérault), ainsi que d'autres avec lesquels le groupe était «en contacts avancés».

Après y avoir beaucoup réfléchi, voilà : je ne chanterai pas dans des endroits où il sera demandé au public de rester assis, et je ne chanterai pas dans des endroits demandant au public de présenter un pass sanitaire à l’entrée

«Mais on vous rassure, il y aura bien des festivals, des concerts et des spectacles où on pourra se retrouver cet été», a précisé le groupe, sans plus de détails à ce stade. 

Deux semaines plus tôt, le chanteur avait expliqué sa décision dans un long billet posté sur Facebook. «Après y avoir beaucoup réfléchi, voilà : je ne chanterai pas dans des endroits où il sera demandé au public de rester assis, et je ne chanterai pas dans des endroits demandant au public de présenter un pass sanitaire à l’entrée», avait-il résolu, précisant ne pas partir en «croisade» ou porter un quelconque «jugement» sur les artistes qui décideraient d'agir autrement. 

Un post scriptum à l'attention des organisateurs de concerts où le groupe jouera leur fait une demande, celle de ne pas tenter de forcer le public à s'assoir pendant leur chanson intitulée Danser encore. «C'est une simple question de cohérence et de bon sens», conclut le message. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»