Bordeaux : un centre de vaccination éphémère installé dans un quartier touché par un variant rare

- Avec AFP

Bordeaux : un centre de vaccination éphémère installé dans un quartier touché par un variant rare© Philippe LOPEZ Source: AFP
Une équipe médical teste les habitants de Bacalan au Covid-19, à Bordeaux (Gironde), le 23 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Un centre éphémère de vaccination sera bientôt installé à Bacalan, où a été découvert un cluster de cas positifs à un variant très rare et «préoccupant» du Covid-19. 19 000 doses y seront envoyées pour vacciner les 6 000 adultes du quartier.

Après la découverte d'un cluster de plus de cinquante cas positifs à un variant très rare et «préoccupant» du Covid-19 dans le quartier de Bacalan, à Bordeaux, la directrice pour la Gironde de l'Agence régionale de Santé (ARS) Bénédicte Motte a annoncé ce 23 mai qu'un centre éphémère de vaccination y ouvrira le 26 mai.

Quelque 19 000 doses supplémentaires des vaccins Pfizer et Moderna y seront envoyées afin de vacciner rapidement toute la population majeure de Bacalan, soit environ 6 000 personnes selon France Bleu. Des doses supplémentaires seront envoyées au mégacentre de Bordeaux-Lac, mais aussi dans ceux de Mérignac et du Bouscat, où les habitants de Bacalan seront prioritaires. Des doses de vaccin Moderna seront également envoyées dans les pharmacies du quartier.

Bénédicte Motte a expliqué la démarche en ces termes : «L'idée, c'est de profiter de l'opération de dépistage en cours – qui a déjà concerné environ 500 personnes entre vendredi et samedi mais dont les premiers résultats ne sont pas encore connus – pour dire aux gens testés négatifs d'aller se faire vacciner rapidement [...] Une réunion aura lieu mardi matin entres autorités sanitaires, ville et métropole afin de déterminer la localisation du centre éphémère». Celui-ci pourrait vacciner jusqu'à 150 personnes par jour. 

Appelé VOC 20I/484Q, le variant qui touche Bacalan est un dérivé du variant anglais ayant acquis une mutation supplémentaire (E484Q) soupçonnée de le rendre plus contagieux, et d'amoindrir l'efficacité des vaccins. Le 20 mai, l'Organisation mondiale de la santé avait pourtant souligné que les vaccins actuellement disponibles fonctionnaient jusqu'à présent contre tous les variants préoccupants.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»