Mort de cinq personnes ayant reçu le vaccin Pfizer : Mélenchon dénonce les arguments du gouvernement

Mort de cinq personnes ayant reçu le vaccin Pfizer : Mélenchon dénonce les arguments du gouvernement© REUTERS/Benoit Tessier
Centre de vaccination à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Cinq personnes âgées «avec des comorbidités», selon Olivier Véran, sont décédées après avoir reçu une dose du vaccin anti-Covid. Sans établir de lien hâtif, Jean-Luc Mélenchon a fait part de son irritation face à la «justification» du gouvernement.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé le 19 janvier le décès de cinq personnes à Tours, Nancy et Montpellier, après avoir reçu une dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Le ministre Olivier Véran s'est empressé de préciser qu'aucun lien avec la vaccination n'était avéré et que ces décès étaient tous survenus chez des «personnes âgées ou très âgées avec des comorbidités». L'argument a eu le don d'irriter Jean-Luc Mélenchon, qui a fait connaître sa façon de penser dans une publication sur Facebook.

Préconisant d'attendre avant de conclure à un lien éventuel, mais reconnaissant qu'il est permis de «penser à un effet trauma de l’événement vaccin», le chef de file de La France insoumise a estimé que le raisonnement avancé par le gouvernement n'était «pas acceptable».

«Drôle de justification alors [que le gouvernement] a justement exigé la priorité de la vaccination pour les plus de 75 ans et les personnes ayant des causes de comorbidités !», s'est indigné Jean-Luc Mélenchon, poursuivant : «Quel monde de fous !»

139 cas d'effets indésirables

Le 19 janvier, le ministère français de la Santé avait annoncé, en plus des cinq décès, «139 cas d'effets indésirables» chez des patients ayant reçu une dose du vaccin. Au total, depuis le 27 décembre, 480 000 doses de vaccin ont été injectées en France, selon les chiffres de l'AFP.

Evoquant les décès, Olivier Véran avait précisé lors de la visite d'un centre de vaccination à Nancy : «Ce sont des personnes qui ont pu décéder dans les jours qui ont suivi la vaccination sans pour autant présenter des signes de réaction allergique [à l'injection].»

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), citée par l'agence de presse, avance pour sa part qu'en raison de l'augmentation du nombre de personnes vaccinées en France, «la probabilité de voir des décès survenir après vaccination contre la COVID [augmente] même en l'absence de tout effet du vaccin». Un rapport doit être rendu public chaque semaine.

En Europe, 71 décès de patients ayant reçu une dose du vaccin Pfizer/BioNTech ont été enregistrés, dont 33 personnes âgées en Norvège. Mais l'Agence européenne des médicaments (EMA) affirme pour sa part : «Aucun cas de décès parmi les personnes âgées n'a été attribué à ce stade à la vaccination avec le [vaccin Pfizer/BioNTech].»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»