«Tentative d'assassinat» au couteau sur un policier dans un commissariat d'Amiens

- Avec AFP

«Tentative d'assassinat» au couteau sur un policier dans un commissariat d'Amiens© Street View
La tentative d'agression a eu lieu dans ce commissariat d'Amiens (Somme) (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un ressortissant algérien de 44 ans est en garde à vue pour «tentative d'assassinat», après s'être introduit dans un commissariat d'Amiens armé d'un couteau et avoir tenté d'agresser un policier, sans faire de blessés, a appris l'AFP.

Selon le procureur d'Amiens, cité par l'AFP, un ressortissant algérien de 44 ans a été placé garde à vue pour «tentative d'assassinat», après avoir tenté d'agresser un policier dans un commissariat de la ville.

L'individu s'est présenté un peu avant 16h le 13 janvier dans un commissariat du centre-ville d'Amiens (Somme) en tentant d'agresser un policier, selon les informations du procureur d'Amiens, Alexandre De Bosschère, contacté par l'AFP. «Il sonne à l'entrée, et lorsque le policier présent lui ouvre la porte, il se précipite vers lui avec un couteau sorti en [sa] direction», a ainsi expliqué le procureur.

Amiens: tentative d'agression au couteau sur un policier dans un commissariat

«Le policier a eu le très bon réflexe de le maintenir par les bras et de reculer et n'a pas été touché par le couteau. L'homme a pu être maîtrisé sans provoquer de blessé», a-t-il raconté.

Un policier a été «légèrement égratigné au doigt en retirant l'arme, mais c'est une blessure indirecte lorsque l'auteur était déjà maintenu», a-t-il précisé.

Cet homme, de nationalité algérienne, est «inconnu de la police et de la justice pour des infractions». Si son identité est connue, sa personnalité et ses motivations «doivent encore être précisées», notamment pour déterminer son état psychiatrique, a poursuivi Alexandre De Bosschère.

Cet homme a «tenu des propos» en entrant dans le commissariat mais «nous n'avons pas de certitude» et ceux-ci «doivent être corroborés par les témoins présents», a-t-il ajouté.

«Ce qui est sûr, c'est qu'on a une agression, avec une arme blanche, délibérée sur un policier qui était en uniforme», qui n'a été «précédée de rien» et peut «avoir été préméditée», a résumé le magistrat.

La police judiciaire et le parquet d'Amiens ont été saisis de l'enquête. «Bien entendu, toutes les informations utiles remontent aux services spécialisés, notamment dans l'antiterrorisme [mais] on est pour l'instant sur une qualification de droit commun, en attendant d'en savoir plus sur son profil», a-t-il conclu.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»