Un homme incarcéré à Dunkerque après avoir été contrôlé quatre fois sans attestation

Un homme incarcéré à Dunkerque après avoir été contrôlé quatre fois sans attestation© RAYMOND ROIG / AFP
Contrôle de police (image d'illustration).

A Dunkerque, un jeune homme a été condamné à deux mois de prison ferme pour avoir été contrôlé à plusieurs reprises sans attestation. Ayant déjà été condamné par le passé, il a écopé de 14 mois ferme.

Après avoir été contrôlé à quatre reprises sans attestation de déplacement, à Dunkerque (Nord), un homme a écopé le week-end dernier de deux mois de prison ferme. Cette condamnation s'additionne à deux autres peines tombées antérieurement. Le récidiviste est donc incarcéré pour 14 mois.

Agé de 29 ans, l'homme a un casier judiciaire comportant 12 condamnations. Il a été contrôlé le 13 novembre pour la quatrième fois en l'espace de quelques jours, sans justification à sa présence dans la rue ni attestation de sortie, en plein confinement. Il a en conséquence été condamné à deux mois de prison ferme pour ces violations des restrictions sanitaires, mais purgera également les deux peines de 6 mois antérieures prononcées contre lui.

«Samedi à Dunkerque, le mis en cause âgé de 22 ans, est de nouveau contrôlé sans attestation valable par les policiers. Interpellé et jugé en comparution immédiate, deux mois de prison ferme et incarcéré», a rapporté la police du Nord sur son compte Twitter.

L'AFP rapporte également que deux personnes ont écopé de travaux d'intérêt général et une troisième, déjà condamnée pour violation du premier confinement au printemps et donc en état de récidive, a également été condamnée à deux mois de prison ferme. Rapportant les déclarations du procureur, l'agence de presse fait savoir qu'en une semaine, quatre personnes ont été condamnées par le tribunal judiciaire de Dunkerque pour violations du confinement.

La présentation d'une attestation de sortie valable est obligatoire durant le confinement. L'amende pour non respect de cette mesure est de 135 euros et de 200 euros en cas de récidive dans les 15 jours. Si trois infractions sont constatées en 30 jours, il s'agit alors d'un délit passible de 3 750 euros d'amende et six mois de prison.

On ne sait pour l'heure si le confinement qui a été mis en place fin octobre pour quatre semaines s'étendra au delà du 30 novembre dans les mêmes conditions. Mais en tout état de cause, le Premier ministre Jean Castex avait fait savoir, lors d'une conférence ce 12 novembre, qu'il serait toujours nécessaire aux Français de disposer d'une attestation pour se déplacer hors de chez eux, au-delà de la date du 1er décembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»