Nice : trois morts dans un attentat au couteau dans la basilique de Nice

Nice :  trois morts dans un attentat au couteau dans la basilique de Nice© Eric Gaillard Source: Reuters
Une attaque au couteau a eu lieu ce 29 octobre à Nice.
Suivez RT France surTelegram

Une attaque à l'arme blanche a eu lieu dans la basilique Notre-Dame de Nice. L'auteur présumé de l'attentat, qui a fait trois morts, a été interpellé. Une des victimes aurait été «quasiment décapitée».

Une attaque au couteau a eu lieu le 29 octobre au matin à l'intérieur de la basilique Notre-Dame de Nice. L'attaque a fait trois morts, deux femmes et un homme, avant que l'assaillant soit blessé et interpellé par la police municipale. 

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour assassinat et tentative d'assassinat. Selon le maire de Nice Christian Estrosi, cité par Reuters, l'assaillant a crié «Allahu Akbar».

Une femme âgée «quasiment décapitée»

L'agence de presse Reuters a rapporté qu'une personne aurait été décapitée. Le Figaro, citant une source policière, a de son côté indiqué qu'une femme âgée et venue prier avait été retrouvée égorgée et «quasiment décapitée». De même, le site de France Bleu écrit : «Découverte près du bénitier, une femme d'environ 70 ans a été attaquée sauvagement à la gorge, quasiment décapitée.» 

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a ouvert un centre de crise à Beauvau. Emmanuel Macron et Jean Castex s'y rendent, avant de rejoindre Nice.

«La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer», a fait savoir la police sur place. «Les détonations que vous entendez sont provoquées par le Raid, des services de déminage», a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police.

Une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale, dont la séance a été suspendue.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix