Des milliers de personnes se rassemblent à travers le pays en hommage à Samuel Paty

- Avec AFP

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées en hommage au professeur victime de l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, sur la place de la République à Paris et dans le reste du pays.

Contre l'horreur, la mobilisation: des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées ce 18 octobre à Paris et partout en France en hommage au professeur Samuel Paty, décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

Théâtre de la manifestation historique qui avait suivi les attaques contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher le 11 janvier 2015, la place de la République à Paris s'est remplie de milliers de manifestants, enseignants, élus et anonymes venus défendre la liberté d'expression, dire non à «l'obscurantisme» et chanter la Marseillaise.

Le Premier ministre Jean Castex est apparu dans le cortège parisien. A ses côtés, son ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer et sa collègue déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa «en soutien aux professeurs, à la laïcité à la liberté d'expression et contre l'islamisme». «Nous n’avons pas peur. Vous ne nous diviserez pas», a lancé sur Twitter le Premier ministre, ajoutant, images de la foule entonnant La Marseille à l'appui : «Nous sommes la France!»

A Lyon, la place Bellecour, l'une des plus grandes du pays, était elle aussi noire de 6 000 personnes selon la préfecture, réunies face à la statue de l'Homme de Pierre, symbole de la Résistance, un autocollant «je suis enseignant» au revers de leur veste ou une rose à la main. Quelque 300 personnes se sont également rassemblées à la mi-journée à Nice.

Un hommage national sera rendu mercredi en coordination avec la famille de l'enseignant assassiné, a annoncé l'Elysée, sans en préciser le lieu. Victime d'un «attentat islamiste caractérisé» selon Emmanuel Macron, le professeur d'histoire a été assassiné le 16 octobre après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 4e.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»