IDF : perquisition au conseil régional dans une enquête pour «détournement de fonds publics»

IDF : perquisition au conseil régional dans une enquête pour «détournement de fonds publics»© Charles Platiau Source: Reuters
Valérie Pécresse en mai (image d'illustration).

Mediapart a révélé le 30 septembre qu'un signalement de la chambre régionale des comptes avait conduit des enquêteurs à perquisitionner les locaux du conseil régional, présidé par Valérie Pécresse. Un «détournement de fonds publics» est suspecté.

D'après les informations de Mediapart du 30 septembre, les locaux du conseil régional d’Ile-de-France, situés à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, ont été perquisitionnés.

L'opération se serait déroulée le 29 septembre dans le cadre d'une enquête pour «détournement de fonds publics».

Une situation «situation héritée du passé» pour Valérie Pécresse

Contactée par le média en ligne, la présidente de la Région, Valérie Pécresse, fait savoir, à travers son directeur de la communication, que les services de la région-Ile-de-France ont «mis hier à la disposition de la justice l’ensemble des documents relatifs à une situation héritée du passé concernant des chargés de mission thématiques, qui était soulignée dans le rapport provisoire de la Chambre régionale des comptes 2019, situation à laquelle il a été mis fin dès la réception du rapport».

Un signalement de la chambre régionale des comptes (CRC), pointant la gestion budgétaire et financière de la région entre 2014 et 2018 aurait en effet provoqué cette perquisition, après l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris, le 4 février.

Le rapport de la CRC s'étonnait notamment d'«irrégularités persistantes en matière de ressources humaines [...] en dépit d’une importante réorganisation des services», et d'une masse salariale qui n’aurait «pas diminué [malgré] la baisse des effectifs». Le CRC pointait ainsi «des irrégularités accrues […] constatées en matière d’emploi et de rémunération des collaborateurs d’élus». A l'époque de la publication du rapport, selon Mediapart, Valérie Pécresse avait estimé qu'il s'agissait d'«un rapport à charge [et] en complet décalage avec l’appréciation [des] agences de notation [et de] la Cour des comptes elle-même».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»