Statue de Napoléon remplacée à Rouen ? Christian Estrosi propose de l'installer à Nice

Statue de Napoléon remplacée à Rouen ? Christian Estrosi propose de l'installer à Nice© JEAN-SEBASTIEN EVRARD Source: AFP
Une statue de Napoléon dans le Square Napoléon en face de l'Eglise Saint-Louis à La Roche-sur-Yon le 2 février 2014 (image d'illustration).

Christian Estrosi offre d'installer à Nice la sculpture de l'empereur, pour l'heure soumise à rénovation. L'édile de Rouen propose de la déplacer dans sa ville et de la remplacer par celle de Gisèle Halimi, défenseur des droits des femmes.

Alors qu'est envisagé le remplacement de la statue de Napoléon présente sur la Place de l’Hôtel de Ville de Rouen par une statue de l’avocate Gisèle Halimi, le maire de Nice Christian Estrosi a proposé d’installer la statue dans la commune qu’il dirige. «La ville de Nice, membre du réseau Ville impériale, propose de la récupérer pour son espace public si la consultation en cours à Rouen n’aboutit pas à sa réinstallation dans cette ville», a publié l'édile sur Twitter, se disant «interpellé» par «le sort de la statue de Napoléon, qui a tant fait pour la grandeur de la France». Prudent, il assure avoir avancé l’idée «sans porter de jugement sur les choix de la municipalité de Rouen».

En face, Nicolas Mayer-Rossignol a sèchement répondu à Christian Estrosi sur le réseau social : «Cher Christian Estrosi, merci pour votre intérêt soudain pour Rouen ! Il n'a jamais été question de se séparer de la statue de Napoléon, nous la restaurons pour +100k€. Plutôt que polémiquer travaillons à l'égalité F/H dans l'espace public. À Nice, Rouen et ailleurs, tant reste à faire.»

Le 10 septembre dernier, lors de la présentation du programme des Journées du patrimoine et du matrimoine, Nicolas Mayer-Rossignol avait proposé de rendre hommage à Gisèle Halimi, décédée le 28 juillet dernier. La municipalité de Rouen avait ainsi proposé «de lancer un débat et une consultation citoyenne» pour trancher. La statue équestre de Napoléon Ier avait été déboulonnée pour faire l’objet de réparations à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines). Alors que sa rénovation devrait durer environ un an, l'édile voulait en profiter pour avancer l'idée d'un remplacement de cette œuvre qui aurait été replacée ailleurs dans la ville. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»