Réacteurs nucléaires à l'arrêt, éoliennes sans vent, la France recourt au charbon et à l'import

Réacteurs nucléaires à l'arrêt, éoliennes sans vent, la France recourt au charbon et à l'import© Stéphane Mahe Source: Reuters
Centrale de charbon d'EDF à Cordemais, près de Nantes, en octobre 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Avec un parc nucléaire affaibli par l'arrêt de 24 réacteurs et des centrales éoliennes guère productives faute de vent, la France s'est vue obligée de recourir au charbon et aux importations pour combler ses besoins en électricité.

Sur les 56 réacteurs nucléaires français, 24 sont actuellement à l'arrêt, a relevé le 18 septembre Les Echos, évoquant des causes multiples dont la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Selon des données du gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE citées par le quotidien économique, la très faible disponibilité du parc de réacteurs nucléaires d'EDF, à laquelle s'ajoute une météo peu propice à la productivité des éoliennes, a poussé ces dernières semaines la France à allumer ses centrales à charbon.

«Ce jeudi 17 septembre, elles fournissaient 2% du mix électrique national, soit 824 mégawatts, à la mi-journée», souligne le journal, évoquant un chiffre relativement bas à l'échelle de la consommation du pays. Il n'en demeure «pas moins marquant en plein mois de septembre, alors que les températures sont anormalement élevées et que les radiateurs ne sont pas encore allumés».

Hausse des importations d’électricité depuis l'Allemagne

Toujours selon Les Echos, même en ayant commencé à puiser prématurément dans l'énergie fossile à cette époque de l'année, la France n'aurait pas réussi à combler les besoins en électricité à l'échelle nationale. Dans ce contexte, le pays a globalement été importateur ces derniers jours. «Ces importations proviennent en grande partie d'Allemagne où la production d'électricité génère plus d'émissions de CO2 qu'en France. Ce contexte tire les prix de l'électricité à la hausse», relève l'article.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix