Marseille: nouvelles révélations sur les soupçons de fraude autour de la candidate LR Martine Vassal

Marseille: nouvelles révélations sur les soupçons de fraude autour de la candidate LR Martine Vassal© GERARD JULIEN Source: AFP
Martine Vassal vote lors du premier tour des élections municipales de Marseille le 15 mars 2020 (image d'illustration).

Procurations pour pensionnaires d'Ehpad ou enregistrement embarrassant : à quelques jours du second tour des municipales, la candidate LR de Marseille, Martine Vassal, doit faire face à de nouveaux éléments potentiellement compromettants.

Une enquête préliminaire a été ouverte sur des soupçons de manipulations de votes lors de la campagne de la candidate Les Républicains (LR) de la cité phocéenne, Martine Vassal, et de nouveaux éléments ont été révélés dans la presse.

51 procurations pour des personnes d'une moyenne d'âge de 90 ans

Ce 17 juin, France 2 rapporte ainsi que des dizaines de procurations auraient été établies début mars dans des circonstances troubles, quelques jours avant le premier tour des élections municipales, pour des personnes âgées résidant en Ehpad d'une moyenne d'âge de 90 ans.

C'est en tout cas ce qu'auraient révélé, le soir du premier tour des municipales à Marseille, les assesseurs du bureau de vote 1 203 dans leur procès-verbal : «Nous constatons 51 procurations provenant du numéro 32 boulevard Garoutte [un Ehpad]. Les représentants, trop souvent, ne connaissent pas le nom des personnes qu'ils représentent.» France 2 s'est donc procuré le registre officiel des procurations de la ville phocéenne et a constaté qu'une cinquantaine de procurations avaient bien été établies le 3 mars pour des pensionnaires de la Résidence Univi Saint-Barnabé, un Ehpad situé dans le XIIe arrondissement de Marseille accueillant notamment des malades atteints d'Alzheimer.

La dizaine de proches des résidents de cet Ehpad contactés par France 2, tout comme la direction de l'établissement, n'étaient pas informés de cette manœuvre, et s'étonnent tous que cela ait pu arriver au regard de l'état de santé de certains pensionnaires. En effet, la réglementation précise que la personne voulant donner procuration doit personnellement «attester sa volonté de voter par procuration et du choix de son mandataire», comme le détaille une circulaire du ministère de l'Intérieur.

«Vous n'avez qu'à m'envoyer votre carte d'identité recto-verso et je m'occupe de tout»

Par ailleurs, selon un enregistrement téléphonique que s'est procuré RMC, une colistière de Martine Vassal proposerait à une électrice de remplir pour elle une procuration et de voter à sa place pour la candidate LR.

«Je la remplis et après on la donne à un militant qui va voter pour vous. Vous n'avez qu'à m'envoyer votre carte d'identité recto-verso et je m'occupe de tout. Vous n'avez pas de démarche à faire, moi j'ai déjà tous les papiers imprimés. J'ai déjà une dizaine de photocopies qui sont là, chez moi», entend-on dans l'enregistrement cité par RMC. Une démarche qui s'avérerait là encore illégale puisqu'il est normalement nécessaire de signer personnellement cette procuration.

Plusieurs candidats LR perquisitionnés

Dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet, les domiciles de Géraldine Lapalus et Monique Devouge, deux candidates LR de Marseille soupçonnées d'avoir proposé à des électeurs de réaliser des procurations non conformes pour le deuxième tour des municipales, ont été perquisitionnés le 15 juin, selon l'AFP.

D'après La Provence, les téléphones et ordinateurs de ces candidates ont été saisies par la brigade financière de la police judiciaire de Marseille qui enquête sur cette affaire. Par ailleurs, selon la procureur de Marseille Dominique Laurens, les enquêteurs cherchent les preuves de possibles «manœuvres frauduleuses tendant à l'exercice irrégulier de votes par procuration» ainsi que des «faux et usages de faux».

Le 13 juin, le local de campagne de Martine Vassal avait été perquisitionné, de même que la permanence de Julien Ravier, maire LR du secteur et tête de liste dans le XI-XIIe arrondissements.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»