Le ministère de l'Education alerte sur l'exploitation du Covid-19 contre «l'idéal républicain»

Le ministère de l'Education alerte sur l'exploitation du Covid-19 contre «l'idéal républicain»© LOIC VENANCE Source: AFP
Des syndicats d'enseignants se sont indignés suite à une fiche pédagogique qui a fait polémique.

Dans une fiche pédagogique destinée aux enseignants, le ministère de l'Education s'inquiète de projets «anti-démocratiques», et notamment communautaristes, nourris par la crise du Covid-19. Des syndicats y voient une stigmatisation des musulmans.

Complotisme, séparatisme ou encore autoritarisme : dans une fiche intitulée «Coronavirus et risque de replis communautaristes» mise à disposition des enseignants en vue du retour progressif à l'école à compter du 11 mai, le ministère de l'Education nationale fait part de ses principales inquiétudes.

Les enseignants y sont notamment averti que «la crise du Covid-19 peut être utilisée par certains pour démontrer l'incapacité des Etats à protéger les populations et tenter de déstabiliser les individus fragilisés». Le ministère met en garde : «Divers groupes radicaux exploitent cette situation dramatique dans le but de rallier à leur cause de nouveaux membres et de troubler l'ordre public. Leur projet politique peut être anti-démocratique et antirépublicain. Ces contre-projets de société peuvent être communautaires, autoritaires et inégalitaires». 

Communautarisme, fake news et complotisme parmi les enjeux

Le texte détaille les enjeux parmi lesquels figurent, entre autres, la lutte «contre les replis communautaristes qui portent atteintes aux valeurs du pacte républicain et contre toute manifestation de séparatisme», «contre la désinformation, les théories complotistes, les rumeurs et les fake news sur le Covid-19 utilisées à des fins mercantiles et politiques» et l'accompagnement des personnels des établissements «face aux réactions de repli des élèves».

Une stigmatisation des musulmans selon des syndicats

Selon le syndicat minoritaire Sud-éducation, cette fiche vise «explicitement [...] les musulmans ou identifiés comme tels». «L'expression "séparatisme" employée par Emmanuel Macron [...] est bien sûr présente dans la fiche», relève le syndicat qui y voit un «acte de stigmatisation islamophobe».

Sur Twitter, le Syndicat national Force ouvrière des Lycées et des collèges a publié un communiqué. L'organisation souhaitant le ministre de l'Education nationale «retire cette fiche qui contrevient aux principes de la laïcité et de neutralité de l’école».

De son côté, la FSU, première fédération syndicale enseignante, a critiqué «une manière de cibler la radicalisation, [...] de dire les choses sans toujours les dire d'ailleurs». Son secrétaire général Benoît Teste déplore que l'«on pointe simplement la possibilité de dérive islamiste, mais on le dit presque à la fin de la fiche, et en catimini, mais en réalité on sait bien que c'est un peu ça qui est tout le temps en arrière-fond». 

Evoquant un autre passage du texte sur les dérives sectaires et le complotisme, la FSU ne remet pas en cause la nécessité de lutter contre ces phénomènes, mais estime que la «formulation n'est pas acceptable». «Il y a une manière de dire [...] que toute critique du gouvernement pourrait s'apparenter à du complotisme, qui là est particulièrement inquiétante en termes d'esprit critique», conclut Benoît Teste.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»