Bourde : sur une infographie, la préfecture de Paris représente Lallement avec un emblème vichyste

Bourde : sur une infographie, la préfecture de Paris représente Lallement avec un emblème vichyste© Capture d'écran Twitter/@prefpolice

Une illustration censée représenter Didier Lallement publiée sur Twitter par la préfecture de Paris a été retirée en catastrophe après que des internautes ont remarqué qu'une francisque – emblème du régime de Vichy – figurait sur sa casquette.

Le tweet avait l'air anodin... à un détail près. Le 5 mai, la Préfecture de Police a publié une infographie en pictogramme censé représenter une téléconférence entre le préfet Didier Lallement et des maires d'arrondissements dans le cadre du déconfinement. Cependant, le tweet a vite disparu. Et pour cause... l'emblème figurant sur la casquette du préfet n'était autre qu'une francisque, une double hache qui se trouve être le symbole du régime collaborationniste du maréchal Pétain (1940-1944). 

Sur les réseaux sociaux, les captures d'écrans, photographies et lien renvoyant aux uniformes du corps préfectoral sous le régime de Vichy n'ont pas tardé à pleuvoir. Selon le journaliste spécialisé du Point Aziz Zemouri, il s'agirait selon l'entourage du préfet d’une «erreur regrettable». 

De nos jours, l'espace entre les feuilles de chêne au centre de la casquette des préfets est vide, rappelle Marianne. Les insignes de l'Etat français semblent d'ailleurs recherchées des collectionneurs, une casquette à francisque de sous-préfet (modèle 1942) étant par exemple mise à prix entre 400 et 500 euros en 2014 sur le site Internet d'un antiquaire angevin

D'autres internautes se sont amusés à comparer la bourde avec une autre photographie devenue virale publiée le même jour, montrant des policiers des Alpes-Maritimes déguisés en «stormtroopers», les soldats au service des forces du mal dans la saga Star Wars

Les casquettes semblent porter malheur à l'image du préfet Lallement, qui pourtant s’affiche volontiers en uniforme réglementaire devant les caméras de télévision. Dès sa prise de fonction dans la capitale en pleine crise des Gilets jaunes, décrite par la presse d'alors comme un durcissement de la réponse des autorités face à la crise, une vidéo retouchée le montrant avec une casquette démesurée était devenue virale sur les réseaux sociaux, provoquant nombre de railleries. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»