Saisie record de 140 000 masques dans un pavillon de Seine-Saint-Denis

- Avec AFP

Saisie record de 140 000 masques dans un pavillon de Seine-Saint-Denis© VALERY HACHE Source: AFP
Un gendarme français surveille une cargaison de 25 tonnes de matériel en provenance de Chine, dont des milliers de masques, à l'aéroport de Nice, le 13 avril 2020 (image d'illustration).

La police a saisi 140 000 masques dans un quartier pavillonnaire de Saint-Denis. Deux hommes, qui auraient entreposé leur cargaison illégale en provenance des Pays-Bas, ont été interpellés.

C'est une saisie record. 140 000 masques ont été découverts par la police dans un quartier pavillonnaire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où deux hommes entreposaient leur cargaison illégale en provenance des Pays-Bas, selon des sources concordantes citées par l'AFP.

Les deux individus ont été interpellés alors qu'ils étaient «en train de décharger plusieurs cartons pour les entreposer dans un pavillon», a indiqué une source policière à l'agence de presse.

Les deux hommes, âgés de 60 et 46 ans, ont été placés en garde à vue, a précisé cette source.

Une valeur totale estimée à 80 000 euros

L'un d'eux s'est présenté comme un «chef d'entreprise dans le bâtiment», expliquant avoir acheté ces masques, dont environ 5 000 sont des FFP2, aux Pays-Bas pour une valeur totale de 80 000 euros. L'objectif était de les revendre à «des connaissances», ouvriers de chantier dans le BTP, avec de «gros bénéfices» à la clé, selon une source policière.

Une enquête a été ouverte pour «travail dissimulé, détention de marchandise contrefaite et pratique commerciale trompeuse», a annoncé à l'AFP le parquet de Bobigny. Elle a été confiée à la sûreté territoriale.

Il s'agit de la plus importante saisie de masques de protection en France depuis l'interdiction de leur revente prise par le gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

En mars, 32 500 masques en provenance de Chine avaient été saisis dans un entrepôt à Saint-Ouen et 28 800 autres avaient été découverts dans une boutique dans le quartier des grossistes chinois à Aubervilliers. Dans les deux cas, les stocks récupérés par la police ont été remis à l'Agence régionale de santé (ARS).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»