Coronavirus : en France, des volontaires impriment des équipements en 3D pour pallier les pénuries

Coronavirus : en France, des volontaires impriment des équipements en 3D pour pallier les pénuries© SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
Une attache de visière fabriquée à partir d'une imprimante 3D (Image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des propriétaires d'imprimantes 3D consacrent l'utilisation de leur outil à la production d'équipements de protection, qui font actuellement défaut dans le pays. A Toulon, ils sont distribués gratuitement aux personnes qui en font la demande.

Des utilisateurs d'imprimantes 3D se mobilisent dans toute la France pour fabriquer du matériel de protection en plastique, afin de pallier les pénuries. A Toulon, six imprimantes 3D produisent 70 visières par jour. Si les modèles sont rudimentaires, ils permettent d'apporter une solution temporaire bienvenue.

«Ce qu'on produit forcément, ce n'est pas du matériel professionnel. C'est du matériel de fortune pour pallier à la demande immédiate. Il vaut mieux avoir une visière pas aux normes que pas de visière du tout», confie Eric Serre, le manager du Fab lab Toulon. Une fois assemblés, les équipements sont distribués gratuitement aux personnes qui en font la demande.

Auteur: RT France

Au total, ce sont plusieurs milliers de personnes qui produisent du matériel de protection en France. Une idée par ailleurs reprise par certains hôpitaux, à l'image des hôpitaux de Paris, qui se lancent dans la production en 3D d'équipements qui leur font cruellement défaut.

Initié par un chirurgien de l'hôpital Necker-Enfants malades, le projet «3D COVID», va ainsi permettre de «produire en grande quantité des dispositifs médicaux pour faire face aux demandes de matériel inédites en cette période d'épidémie» due au coronavirus, explique l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) dans un communiqué.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix