Coronavirus : le ministre français de la Culture Franck Riester testé positif mais «en forme»

- Avec AFP

Coronavirus : le ministre français de la Culture Franck Riester testé positif mais «en forme»© Ludovic Marin / AFP Source: AFP
Franck Riester le 19 février.

Selon son cabinet, le ministre de la Culture a été testé positif au coronavirus mais est «en forme». Cette annonce intervient alors que cinq députés et des employés de l'Assemblée nationale ont eux aussi été contaminés.

Le ministre de la Culture Franck Riester a été contaminé par le nouveau coronavirus, a indiqué son cabinet à l'AFP, soulignant qu'il était «en forme» et à son domicile parisien.

«Le ministre a été testé positivement aujourd'hui [9 mars]» après avoir manifesté des «symptômes», a précisé le cabinet, notant que Franck Riester avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale où plusieurs cas ont été confirmés.

Interrogé par l'AFP, Matignon a indiqué que «les règles pour les ministres sont les mêmes que pour tous les Français». «Pour le gouvernement, les règles de prudence et les gestes barrières demeurent de mise», a-t-on ajouté de même source.

Après l'annonce des premiers cas avérés au sein de l'Assemblée nationale, il avait indiqué sur Facebook le 6 mars qu'il ne participerait pas pendant le week-end à des événements prévus de sa campagne municipale à Coulommiers (Seine-et-Marne). Il avait écrit à cette occasion qu'il ne présentait «aucun symptôme». 

En France, le bilan de la maladie est passé le 9 mars à 1 412 personnes contaminées et 25 décès. Cinq députés et deux employés de l'Assemblée nationale ont, eux aussi, été contaminés par le virus dont deux élues ayant participé aux réunions de la commission des affaires culturelles. Pour l'heure selon l'AFP, le premier élu à avoir attrapé le Covid-19, Jean-Luc Reitzer (LR, Haut-Rhin), est le plus touché et toujours hospitalisé. Plusieurs élus sont par ailleurs confinés. 

Franck Riester n'est pas le premier responsable gouvernemental dans le monde à être contaminé. Plusieurs hauts responsables iraniens figurent parmi les personnes infectées par la pneumonie virale, dont Massoumeh Ebtékar, vice-présidente chargée des Femmes et de la Famille, ou encore le vice-ministre de la Santé, Iraj Harirchi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»