«Marchons enfants» : les opposants à la «PMA sans père» et la GPA manifestent à Paris

«Marchons enfants» : les opposants à la «PMA sans père» et la GPA manifestent à Paris© RT France
Les opposants au projet de loi bioéthique manifestent à Paris ce 19 janvier.

Avec 21 autres associations, la Manif pour tous est de retour dans les rues pour protester contre le projet de loi bioéthique, qui prévoit notamment l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux lesbiennes et femmes célibataires.

Avec pour mot d'ordre «Marchons enfants», les opposants à la «PMA sans père» et la GPA manifestent à Paris, ce 19 janvier, dans le contexte d'un agenda social chargé. La date de ce nouveau rassemblement, organisé par le collectif «Marchons Enfants», qui réunit 22 associations dont la Manif pour tous, ne doit rien au hasard puisque le Sénat doit examiner, deux jours plus tard, le projet de loi bioéthique. Celui-ci prévoit notamment l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires.

Le cortège s'est élancé à partir de 13h de la place de la Résistance (VIIe), en bord de Seine, pour rejoindre la place de l'Opéra (IXe). Une centaine de cars, ainsi qu'une vingtaine de trains ont été affrétés pour rejoindre la capitale, selon les organisateurs cités par l'AFP. L'agence, en fin d'après-midi, a estimé le nombre de manifestants à plusieurs dizaines de milliers. Le cabinet d'études indépendant Occurrence l'a évalué, pour un collectif de médias dont l'AFP, à 28 000 personnes à Paris.

Parmi elles, une poignée de Gilets jaunes, dont Sylvie, qui explique s'opposer à «l'exploitation des pauvres».

Agnès Thill, députée exclue de LREM est également descendue dans la rue.

«L'agression qui est commise contre la famille, la vie est une chose extrêmement grave», a déclaré le président du Parti Chrétien-Démocrate Jean- Frédéric Poisson au micro d'une de nos reporters.

Des contre-manifestants mènent des actions

Des activistes ont également mené des actions contre cette mobilisation ; deux d'entre eux, depuis le toit d'un immeuble, ont déroulé une banderole indiquant «Ni Dieu, ni maître, ni mari» sur le trajet de la manifestation.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées en vue d'une contre-manifestation.

Lors d'un précédent rassemblement le 6 octobre, le collectif «Marchons Enfants» avait réuni au moins 74 500 personnes à Paris, selon le comptage du cabinet indépendant Occurrence pour un collectif de médias dont l'AFP. 

Le projet de loi bioéthique a déjà été voté en première lecture par l'Assemblée nationale. Réunis en commission spéciale, les sénateurs ont pour leur part déjà adopté le 8 janvier le texte, malgré l'hostilité d'une partie de la droite, majoritaire au palais du Luxembourg.

Auteur: RT France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»