Un militant LR prône un rapprochement avec le RN, son parti veut l'exclure

Un militant LR prône un rapprochement avec le RN, son parti veut l'exclure© Philippe LOPEZ / AFP Source: AFP
Erik Tegnér, ex-candidat à la présidence des Jeunes Républicains, le 5 septembre 2018
Suivez RT France surTelegram

Erik Tegnér, militant Les Républicains, fait l'objet d'une procédure d'exclusion de son parti en raison de son ardente défense d'une «union des droites», et donc d'un rapprochement avec le Rassemblement national.

Il était l'un des organisateurs de la «convention de la droite» à laquelle participait Marion Maréchal ou encore Eric Zemmour en septembre... et cela n'a pas du tout plu aux caciques des Républicains. Selon Le Parisien, Erik Tegnér, ancien soutien de Virginie Calmels – elle-même proche d'Alain Juppé – a reçu, ce 21 novembre, un courrier de son parti, entamant une procédure d'exclusion à son endroit.

«Erik Tegnér sera exclu d'ici la fin de l'année. Ce monsieur est le porte-parole de Marion Maréchal. Il n'habite pas chez nous, donc on va le soulager», dit dans Le Parisien Aurélien Pradié, nouveau secrétaire général des Républicains et opposé à «l'union des droites» prônée par ce jeune militant, particulièrement actif sur les réseaux sociaux.

Car ce Breton milite, sans se cacher, pour un rapprochement avec le Rassemblement national. «Les histoires d’il y a 60 ans, ça ne m’intéresse plus. Depuis la mise à l’écart de Jean-Marie Le Pen, ce parti n’est ni xénophobe, ni anti-démocratique. Même le changement de nom indique qu’il a évolué», expliquait-il en 2018 dans les colonnes de Ouest-France

Et l'intéressé de contester vivement cette procédure d'exclusion qui s'apparente pour lui à du «sectarisme». «Je suis le seul membre LR qui prône le dialogue avec le RN. Pour cela, je suis insulté et menacé d’exclusion par ma famille politique à laquelle j’appartiens depuis 7 ans. Et quand j’ose critiquer un peu [Marine Le Pen], j’en prends plein la gueule des militants RN. Où est le sectarisme sérieux ?», a-t-il tweeté.

Soutien de certains cadres LR

Si la direction du parti ne goûte que très peu ses prises de positions, Erik Tegnér a tout de même reçu le soutien de plusieurs cadres LR. «Je découvre par la presse cette procédure d’exclusion lancée par Les Republicains. Je ne suis pas favorable à exclure sur des idées, sauf à prouver qu’Erik Tegnér a franchi la ligne rouge en rejoignant le RN [...] J’ajoute que si on exclut ceux qui veulent l’alliance avec le RN, alors il faut aller jusqu’au bout et statuer sur ceux qui prônent la fusion avec LREM. Veut-on vraiment procéder à la "thillinisation" des Républicains ?», a tweeté Julien Aubert, député LR du Vaucluse en référence à la député LREM Agnès Thill, exclue de son parti après ses propos sur la PMA.

Guillaume Larrivé, député de l'Yonne et, comme Julien Aubert, ancien candidat à la présidence des Républicains face à Christian Jacob, a abondé dans son sens : «Lors du dernier "conseil stratégique" des Républicains, j’ai exprimé mon désaccord avec les procédures d’exclusion que l’actuelle direction du parti, semble-t-il, souhaite engager contre des militants qui débattent et dialoguent, à droite, hors des murs partisans.» 

Cette exclusion pourrait-elle faire jurisprudence chez Les Républicains ? En tout cas, à l'approche des élections municipales en mars 2020, la question des alliances avec le Rassemblement national risque à nouveau de se poser. D'autant que l'idée d'une union des droites est de moins en moins tabou parmi les militants du parti de droite.

Lire aussi : Alliance des droites ? Une quinzaine d'élus LR ont dîné avec Marion Maréchal

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix