Saint-Ouen : deux nouvelles enquêtes ouvertes contre des policiers de la CSI 93

Saint-Ouen : deux nouvelles enquêtes ouvertes contre des policiers de la CSI 93© Ludovic Marin Source: AFP
La ville de Saint-Ouen, le 21 février 2018 (image d'illustration).

La Parisien révèle que de nouvelles enquêtes ont été diligentées par le parquet de Bobigny contre des membres de la CSI 93. C'est la troisième fois en un mois que l'on apprend l'implication possible de cette brigade dans des faits répréhensibles.

C’est un été mouvementé que connaissent les fonctionnaires de la Compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93). Après l’interpellation violente du 9 août dernier à Saint-Ouen, où un homme s’est vu prescrire trois jours d'incapacité totale de travail (ITT) et pour laquelle l’IGPN a été saisie, la brigade se retrouve au cœur de deux nouvelles enquêtes décidées par le parquet de Bobigny.

La première, nous apprend Le Parisien, a été ouverte pour «violences volontaires» après les témoignages d’un frère et d’une sœur rapportant que «deux jeunes avaient été frappés par des policiers, dans un hall», selon une source proche de l’affaire citée par le quotidien régional. L’IGPN n’a néanmoins pas été saisie du dossier.

La seconde, celle-ci antérieure, mettrait également en cause des membres de la CSI 93, d’après plusieurs jeunes de la cité Cordon repris par le quotidien. Les faits incriminés sont datés du 30 mai. «C'était quelques jours avant la fin du ramadan, il y a eu un contrôle d'identité. Un jeune n'a pas voulu se laisser contrôler, et on a vu un policier jeter de la drogue à ses pieds, mais il a été filmé», explique un jeune homme, toujours au Parisien. Celui-ci assure avoir témoigné et déposé une plainte à l’IGPN. Il précise s’être fait saisir le téléphone avec lequel il aurait filmé la scène.

Le parquet de Bobigny a confirmé auprès du quotidien qu’une enquête était en cours, et avait été confiée à l’IGPN alors que la procédure pour trafic de stupéfiants avait été classée.

C'est donc la troisième enquête rendue publique en quelques jours visant des membres de la CSI 93.

Lire aussi : Paris: un policier filmé avec le tee-shirt d’une unité de la police militaire brésilienne controversée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»