«Martine s'en br*nle» : une collaboratrice du ministre de l'Agriculture se moque de Greta Thunberg

«Martine s'en br*nle» : une collaboratrice du ministre de l'Agriculture se moque de Greta Thunberg© Wolfgang Rattay Source: Reuters
Greta Thunberg.

Béatrice Frecenon, directrice de cabinet du ministre de l'agriculture Didier Guillaume, s'est moquée sur Twitter de l'activiste médiatique Greta Thunberg en pastichant la célèbre collection de livres pour enfants Martine. Elle a supprimé le tweet.

Envoyer un tweet potentiellement polémique le jour de son départ en vacances, une bonne idée ? C'est ce que Béatrice Frecenon, une directrice de cabinet du ministre de l'agriculture Didier Guillaume, s'est risquée à faire le 9 août dernier. «Bon sur ce les amis, cette fois je suis vraiment en vacances», a-t-elle tweeté à l'attention de ses 315 abonnés – un tweet supprimé depuis.

Mais c'est l'image accompagnant le message, épinglant la jeune activiste écologiste Greta Thunberg, qui a été repérée, notamment par une porte-parole du Parti socialiste, Gabrielle Siry. Un détournement des couvertures des fameux livres pour enfants Martine, qui font l'objet de nombreux «mèmes» sur internet. On peut lire – faute d'orthographe comprise : «Martine s'en branle de Greta Thungberg», tandis que l'héroïne s'apprête à prendre l'avion.

«Martine s'en br*nle» : une collaboratrice du ministre de l'Agriculture se moque de Greta Thunberg
Capture d'écran Twitter/@FallaitPasSuppr

Le tweet n'a pas manqué de susciter de nombreuses critiques. Un internaute a ainsi pointé le «cynisme» de Béatrice Frecenon. 

«Pas étonnant du tout, la petite écolo [Greta Thunberg] va à l'encontre de leur agriculture productiviste», a tweeté un autre.

«Quand on occupe un poste comme le sien, on ne fait pas ce genre d'humour sur les réseaux sociaux», a réagi un utilisateur de Twitter.

Coutumière des moyens de transport alternatifs à l'avion, Greta Thunberg a annoncé sur Twitter le 29 juillet dernier qu'elle traverserait prochainement l'Atlantique sur un voilier. Toutefois, le navire serait lié à la principauté de Monaco et au constructeur automobile allemand BMW. Sa visite à Paris le 23 juillet avait suscité une levée de boucliers au sein d'une partie de la classe politique française.

Lire aussi : «Jeune activiste totalement sous emprise» : Greta Thunberg pas la bienvenue pour certains politiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»