Affaire Vincent Lambert : la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des traitements

Affaire Vincent Lambert : la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des traitements© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP
Les avocats exultent après une décision de justice ordonnant la reprise des soins de Vincent Lambert, patient tétraplégique depuis 10 ans, le 20 mai 2019 (image d'illustration).

Après un nouveau rebondissement, les traitements vont se poursuivre pour ce patient tétraplégique en état pauci-relationnel depuis plus de 10 ans. Une partie de la famille est soulagée, alors qu'une autre y voit de l'«acharnement thérapeutique».

La cour d'appel de Paris a ordonné dans la soirée du 20 mai la reprise des soins de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état pauci-relationnel depuis plus de dix ans. Plus tôt, l'arrêt des soins avait débuté au CHU de Reims. Une décision qui avait été qualifiée de «folie» par les avocats des parents de Vincent Lambert, qui y voyaient alors une forme d'«euthanasie déguisée». 

A Paris, des centaines de personnes qui s'étaient donné rendez-vous devant le ministère de la Santé pour protester contre l'arrêt des soins, ont exulté de joie à l'annonce de la décision de justice, comme a pu le constater Lucas Léger, reporter web de RT France.

Vincent Lambert est sauvé

Présent sur place, l'avocat Jean Paillot qui avait saisi la cour d'appel de Paris mais également la Cour européenne des droits de l'homme pour empêcher l'arrêt des soins, a expliqué la décision de justice à la foule : «Cela veut dire que dès maintenant, l’alimentation et l’hydratation de Vincent [Lambert] doivent être reprises. Sa sédation doit être interrompue.»

Et d'ajouter dans la même veine : «Ce n’est naturellement qu'une décision provisoire. Mais nous avons obtenu enfin que le gouvernement français plie et qu’il soit obligé d’appliquer ses propres obligations. C’est donc une très grande victoire.» 

Il a en outre annoncé qu'il se rendrait le lendemain en compagnie de Jérôme Triomphe, avocat des parents de Vincent Lambert, au CHU de Reims pour constater l'application immédiate de cette décision de justice par le corps médical. 

«Vincent Lambert est sauvé», a déclaré de son côté Jérôme Triomphe au micro de RT France. «Les larmes de Vincent [et] de Viviane [Lambert] n'auront pas été vaines», s'est-il réjoui. 

Du «sadisme pur», selon le neveu de Vincent Lambert

La famille de Vincent Lambert est divisée en deux camps, rassemblés d'un côté autour de ses parents, opposés à l'arrêt des traitements, de l'autre autour de son épouse Rachel et de son neveu François, qui entendent mettre fin à ce qu'ils estiment être de l'«acharnement thérapeutique». «Pour une fois , j'y croyais... C'est vraiment du sadisme pur de la part du système médico-judiciaire. On nous refait le coup tout le temps. Il y a une jouissance de la part de ceux qui font tous ces recours juridiques», a déclaré ce dernier à l'AFP.

Lire aussi : «La vie pour Vincent» : marche blanche en soutien à Vincent Lambert à Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»