Où en est la «priorité au handicap» promise par Macron ? Des manifestants clament leur «ras le bol»

Où en est la «priorité au handicap» promise par Macron ? Des manifestants clament leur «ras le bol»© Twitter : @AntoineRtfrance
Slogan de l'association APF France Handicap, visible lors d'un rassemblement parisien, le 14 mai 2019.
Suivez RT en français surTelegram

Plusieurs centaines de manifestants ont exprimé leur colère contre ce qu'ils estiment être «des promesses non tenues» d'Emmanuel Macron sur le handicap, à l'initiative de l'association APF France Handicap qui parcourt la France pour porter sa cause.

Répondant à l'appel de l'association APF France Handicap, plusieurs centaines de manifestants, selon des chiffres de l'AFP, se sont rassemblés ce 14 mai à Paris, pour faire entendre leur message. Ils accusent Emmanuel Macron de ne pas avoir tenu ses promesses de campagne en termes de politique sur le handicap.

Dans la matinée, une délégation de l'association a été reçue à l'Elysée pour transmettre au président de la République une lettre ouverte intitulée «Plus que 3 ans pour faire de votre "priorité au handicap" une réalité en droits pour les personnes !». Le texte a déjà recueilli plus de 20 000 signatures sur le site MesOpinions.com.

En début d'après-midi, le journaliste web de RT France Antoine Boitel est parti à la rencontre des personnes mobilisées, place de la République.

«On en a ras le bol de ne pas être compris par ce gouvernement qui ne fait rien pour nous et qui ne fait que reculer sur des promesses non tenues», explique Liliane Morellec, représentante d'APF France Handicap pour les Yvelines. «On nous avait promis 100% de logements accessibles et on a réduit [cette proportion] à 20%, on n'en peut plus de cette vie et de cette précarité», ajoute-t-elle.

Abdelaziz a également fait le déplacement pour clamer sa colère. «On est toujours mis de côté par le gouvernement, on est toujours tout en bas de l'échelle sociale», regrette-t-il avant d'expliquer : «On demande juste un peu plus de reconnaissance et de droits.»

Pour sa part, Josiane est venue de Seine-et-Marne pour participer au rassemblement. «Nous manifestons pour être reconnus, quand on voit que dans les cinémas il n'y a qu'une salle accessible [aux personnes handicapées], pourquoi pas toutes les salles ?» se demande-t-elle, avant de déplorer le fait d'être «toujours obligé de pleurer pour obtenir des transports».

Comme l'a rapporté France Bleu, la veille, l'association APF France Handicap a, dans la semaine qui a précédé ce rassemblement parisien, sillonné la France «avec une "caravane pour les droits" passée par Rennes, Strasbourg, Grenoble, Montpellier ou encore Le Mans et Clermont-Ferrand».

France Bleu poursuit en expliquant que selon une enquête Ifop réalisée pour l'APF, seules 6% des personnes handicapées considéreraient que leur situation s'est améliorée depuis le précédent quinquennat et que 11% se montreraient satisfaites de l'action du chef de l'État. A l'inverse, 83% estimeraient que les engagements de campagne d'Emmanuel Macron n'ont pas été tenus, et 89% ne lui feraient pas confiance pour que les difficultés des personnes handicapées soient mieux prises en compte dans la société.

Lire aussi : Make the planet great again ? Macron veut moins de normes environnementales et plus de logements

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix