Acte 24 : après les annonces de Macron, les Gilets jaunes de nouveau dans la rue (EN CONTINU)

Acte 24 : après les annonces de Macron, les Gilets jaunes de nouveau dans la rue (EN CONTINU)© Zakaria ABDELKAFI Source: AFP
Des Gilets jaunes manifestent à Paris, le 27 avril.

Deux jours après les annonces d'Emmanuel Macron, qui ont, dans l'ensemble, peu convaincu les Français, les Gilets jaunes se donnent rendez-vous dans les rues de France pour le 24e samedi consécutif.

Mise à jour automatique
  • Les Gilets jaunes étaient 23 600 à manifester ce 27 avril en France, dont 2 600 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, parmi les plus bas depuis le début du mouvement social en novembre 2018.

    Les Gilets jaunes ont pour leur part comptabilisé 60 132 manifestants minimum, selon un décompte provisoire. La semaine dernière, le ministère avait comptabilisé 27 900 manifestants, dont 9 000 dans la capitale.

  • A Toulouse, où les forces de l'ordre tentent toujours de disperser les derniers Gilets jaunes, la situation était tendue aux environs de 19h.

    Plusieurs confiscations de masques ou interpellations musclées ont eu lieu, parfois sous les huées de la foule qui défilait dans les rues de la ville.

    Le journaliste web de RT France présent sur place a été touché par un canon à eau.

  • A Toulouse, des tirs de lacrymogènes ont visé les manifestants faisant «des dégâts», selon notre reporter présent sur place.

    Il précise : «Usage massif de lacrymogènes. Difficile de respirer sans protection.»

  • Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 5 500 Gilets jaunes manifestaient en France à 14h, dont 2 600 à Paris. 

  • Des tensions ont été observées dans le cortège des Gilets jaunes à Strasbourg, entre les manifestants et les forces de l'ordre. 

    Selon plusieurs journalistes, la situation s'est tendue alors que les manifestants tentaient de se rapprocher du Parlement européen. 

  • A Toulouse, les Gilets jaunes poursuivent leur marche en direction de Jean-Jaurès. 

  • Au micro de RT France, l'une des figures des Gilets jaunes Jérôme Rodrigues explique le but de la «marche sur les médias» organisée pour l'acte 24, ce 27 avril, «contre la diabolisation du Gilet jaune», affirmant : «On n'est pas des terroristes, on n'est pas des violents, on est simplement des gens en colère.»

Découvrir plus

Les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation ce 27 avril, pour le 24e samedi consécutif, deux jours après les annonces d'Emmanuel Macron, qui, selon un sondage, n'ont pas satisfait une majorité de Français.

C'est, cette fois-ci, la ville de Strasbourg qui semble avoir été désignée comme point de rendez-vous national des Gilets jaunes. Par mesure de précaution, les manifestations ont été interdites par la préfecture dans certaines zones du centre-ville, aux abords des institutions européennes, et sur le parvis de la gare. 

A Paris, différents appels à manifester ont émergé, comme chaque samedi. Dans l'après-midi, un cortège devrait s'élancer de Montparnasse sous le mot d'ordre «Riposte générale», afin de tenter de réunir syndicalistes et Gilets jaunes, à l'appel notamment de la CGT. D'autres Gilets jaunes entendent faire une «marche sur les médias», prévoyant de  partir de Radio France pour rejoindre le siège du CSA. La préfecture a également interdit certaines zones de la capitale aux manifestations : les Champs-Elysées, les abords de l'Elysée et de l'Assemblée nationale, entre autres. 

Ailleurs en France, une opération escargot est prévue sur le périphérique de Lyon. A Toulouse, des Gilets jaunes ont appelé à se rassembler dans le centre-ville, malgré l'interdiction de manifester sur la place du Capitole de 10h à 21h. 

Lire aussi : Intervention de Macron: 80% des Français pensent que le mouvement des Gilets jaunes va se poursuivre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»