Présidence roumaine de l'UE sponsorisée par Coca-Cola : une association de consommateurs s'indigne

Présidence roumaine de l'UE sponsorisée par Coca-Cola : une association de consommateurs s'indigne© Regis Duvignau Source: Reuters
Des bouteilles de Coca-Cola dans un hypermarché Carrefour à Montreuil, près de Paris, le 5 février 2018 (image d'illustration).

Dans une lettre ouverte adressée au président du Conseil européen, Donald Tusk, et au Premier ministre roumain, Viorica Dancila, l'ONG Foodwatch appelle à mettre fin à un partenariat qui recèle, à ses yeux, un conflit d'intérêts.

Foodwatch, une organisation non gouvernementale de défense des consommateurs, a vertement critiqué le partenariat de Coca-Cola avec la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne. La célèbre multinationale américaine a été désignée pour sponsoriser la présidence de l'UE par Bucarest, du 1er janvier au 30 juin 2019.  

On peut se demander quelle influence ce sponsoring par un poids lourd de la malbouffe a sur la politique européenne

«Il est tout à fait inadmissible que la présidence du Conseil de l’Union européenne soit sponsorisée par Coca-Cola», s’indigne l'ONG, dans une lettre adressée ce 26 février au président du Conseil européen, Donald Tusk, et au Premier ministre roumain, Viorica Dancila. Partant, elle appelle les deux dirigeants européens à cesser ce partenariat, susceptible selon elle d’engendrer un conflit d’intérêts.

Foodwatch dénonce l’arrivée de Coca-Cola «au cœur du pouvoir, des instances européennes» et son éventuel influence néfaste sur les politiques européennes en matière de protection des consommateurs. «On peut se demander quelle influence ce sponsoring par un poids lourd de la malbouffe a sur la politique européenne et, en fin de compte, sur le contenu de nos assiettes ? Par exemple, qu’adviendra-t-il du débat sur un logo nutritionnel, tel Nutri-Score, dont Coca-Cola ne veut pas ? Ou d’une loi interdisant de cibler les enfants avec des produits trop gras, trop sucrés, trop salés», s’interroge-t-elle.

La présence de la célèbre marque de boisson gazeuse au sein même des instances européennes est loin d'être passée inaperçue : Stefan Leifert, correspondant à Bruxelles de la chaîne publique allemande ZDF, s’était ainsi étonné de la présence ostensible de goodies de la marque Coca-Cola lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bucarest, le 31 janvier.

Un type sponsoring qui ne date pas d’hier

Comme le rappelle Foodwatch sur son site internet, ce type de partenariat n’est pas nouveau : «L'organisation des brasseurs de bière roumains Berarii et d'autres entreprises sponsorisent également la présidence. Coca-Cola n’en est pas à son coup d’essai puisque la marque avait sponsorisé la présidence polonaise en 2011.»

De son côté, le secrétariat général du Conseil de l’Union européenne, basé à Bruxelles, rappelle que ces partenariats relèvent de la responsabilité des Etats membres. Pour l’heure, ni Bucarest ni Bruxelles n’ont commenté l’appel de Foodwatch à mettre fin à ce partenariat que l'ONG dénonce. 

Lire aussi : Les députés LREM rejettent de nouveau l'inscription dans la loi de l'interdiction du glyphosate

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter