Migrants: la mairie de Calais réclame 50 millions d'euros à la France et à la Grande-Bretagne

La New Jungle de Calais© Juan Medina Source: Reuters
La New Jungle de Calais

Alors que les ministres de l'Intérieur français et anglais doivent se rencontrer jeudi pour signer un accord renforçant la lutte contre les filières de passeurs, la ville de Calais demande à être indemnisée pour le préjudice subi depuis 15 ans.

«Je demande 50 millions parce qu'il est difficile d'évaluer le préjudice économique que nous subissons depuis plus de 15 ans» a plaidé la maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart, lors d'une conférence de presse, «si aujourd'hui on est capable de mettre un euro dans la sécurité et un euro dans l'humanité, on est capable de mettre un euro au niveau de l'économique».

En savoir plus: Plus de 107 500 migrants ont atteint l’Europe depuis le début de l’année

Une demande de compensation financière qui tombe la veille d'une rencontre entre Bernard Cazeneuve et son homologue Theresa May. Les ministres de l'Intérieur français et britannique devraient signer jeudi 20 août un accord visant à mieux sécuriser le site de Calais et à lutter plus efficacement contre les réseaux criminels de passeurs y opérant.

Des centaines de migrants transitent en effet chaque jour par Calais pour tenter de gagner l'Angleterre. En attendant de pouvoir se cacher dans les camions traversant la Manche -à bord des ferries ou par l'eurotunnel- ces réfugiés èrent en ville la journée avant de s'entasser le soir venu dans des camps de fortune, tenus par des passeurs attirés par le juteux marché de la misère.

Faute de réponse de la part des autorités françaises et britanniques, Natacha Bouchard promet de porter l'affaire en justice. «S'il n'y avait pas de réponse favorable, je me verrais dans l'obligation d'attaquer, de porter plainte contre le gouvernement, contre les services de l’État franco-britanniques pour en arriver à des jugements d'indemnisation» a-t-elle menacé.

En savoir plus : l'Europe ne comprend rien de ce qui se passe sur le terrain, dit le Maire de Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales