Le ministre de l'Education a quelques problèmes de grammaire (VIDEO)

Le ministre de l'Education a quelques problèmes de grammaire (VIDEO)© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Jean-Michel Blanquer à l'Assemblée (image d'illustration).

Interro surprise pour Jean-Michel Blanquer : intervenant dans l'émission Au Tableau ! sur C8 le ministre de l'Education a commis une petite bourde d'orthographe qui lui a donné l'occasion de gloser sur les vertus de l'erreur. Jolie pirouette.

Le décor était tout trouvé : le ministre de l'Education dans une salle de classe. Jean-Michel Blanquer s'est plié le 15 novembre à l'exercice de l'émission Au Tableau ! sur C8 qui met en scène des personnalités dans une école avec des enfants.

Hélas, au cours d'une interrogation surprise, le premier prof de France a commis une petite erreur : devant conjuguer le verbe courir au passé simple, à la troisième personne du singulier, ce dernier a inscrit au tableau «il coura» au lieu de «courut». Et lorsqu'un élève s'est permis de corriger son erreur, il a sobrement répondu : «Oui évidemment, bravo», avant de rebondir sur les vertus de l'erreur dans l'apprentissage.

Jean-Michel Blanquer avait déjà connu une mésaventure similaire sur le plateau de Franceinfo au mois de septembre. Lorsqu'un animateur lui avait demandé de conjuguer un passé simple au débotté, le ministre avait dans un premier temps bien répondu : «Les crêpes qu'il a mangées», mais ensuite, lorsqu'il lui avait été demandé de conjuguer «des crêpes, j'en ai mangé», il avait répondu que là aussi, il fallait écrire «mangées». Difficile de reconnaître les vertus d'une erreur pour le ministre de l'Education ? Jean-Michel Blanquer s'est alors défendu en faisant valoir qu'il n'avait pas entendu la virgule dans l'énoncé : «Vous auriez dû dire "des crêpes -virgule- j'en ai mangé"».

Lire aussi : «Mécontentement profond» dans l'enseignement : professeurs et étudiants descendent dans la rue

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter